Pakistan : le bilan des inondations s'aggrave, l'ONU distribue de l'aide

14 septembre 2011

Le nombre de victimes des inondations au Pakistan s'élève mercredi à 230 morts, plus de 300.000 déplacés et environ 1,1 million de maisons détruites ou endommagées alors que 4,5 millions d'hectares sont sous les eaux, a indiqué le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Au total, au moins 5,5 millions de personnes sont affectées par les inondations, souligne OCHA, précisant que les provinces du Baloutchistan et du Sindh sont particulièrement touchées.

Les agences des Nations Unies sont mobilisées pour distribuer de l'aide. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a distribué des repas pour 500.000 personnes et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a délivré 18 kits de santé d'urgence qui bénéficieront à plus de 100.000 personnes.

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires a exprimé sa préoccupation concernant les risques sanitaires provoqués par les inondations qui favorisent la transmission de maladies.

« L'accessibilité est entravée par les routes endommagées. De nombreux centres de santé sont encerclés par les eaux, rendant difficiles la fourniture de services de santé », a indiqué OCHA dans son communiqué.

L'agence onusienne a précisé que le gouvernement pakistanais a fait de la fourniture d'abris une priorité pour les sinistrés, qui sont pour la plupart contraints de chercher un refuge le long des routes ou dans les bâtiments publics comme les écoles ou les centres de santé.

L'année dernière, des inondations sans précédent ont submergé un cinquième du Pakistan, tuant plus de 2.000 personnes et affectant au total 20 millions de personnes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pakistan : l'ONU se mobilise face aux ravages causés par les inondations

Au Pakistan, les pluies torrentielles de la mousson continuent de ravager le sud de la région du Sindh, affectant 5 millions de personnes, dont de nombreuses communautés qui n'avaient pas encore surmonté les inondations de l'année dernière, a indiqué lundi le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).