En Sierra Leone, la star du football Marta plaide pour l'autonomisation des femmes

1 septembre 2011

Au lendemain de sa toute récente victoire au championnat de football féminin aux Etats-Unis, la meilleure joueuse du monde, Marta Vieira da Silva, a entamé jeudi une visite de trois jours en Sierra Leone pour mettre en lumière les efforts déployés par ce pays en faveur de l'autonomisation des femmes.

La Brésilienne Marta Vieira da Silva – Marta pour ses fans – est ambassadrice de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ainsi qu'attaquante au Western New York Flash.

« Nous devons tous aider à vaincre la pauvreté », rappelle Marta, sacrée cinq fois meilleure joueuse du monde par la FIFA. « Le PNUD œuvre dans le monde entier à améliorer la vie des gens, et je suis fière d'ajouter mon engagement personnel à son travail. »

Pour son premier voyage en Afrique depuis sa nomination comme ambassadrice de bonne volonté du PNUD l'année passée, Marta veut promouvoir les efforts locaux en Sierra Leone en faveur de l'autonomisation des femmes, l'un des huit objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) internationalement convenus, qui visent à éliminer l'extrême pauvreté d'ici à 2015.

Elle doit rendre visite à des programmes du PNUD, et rencontrer des jeunes femmes et des groupes de plaidoyer actifs auprès du Parlement national pour qu'il promulgue des lois fixant des quotas de femmes à tous les niveaux du processus de décision politique.

« La pleine participation des femmes au leadership et à la prise de décision est essentielle pour la consolidation de la paix et de la sécurité, ainsi que pour le développement d'ensemble de la Sierra Leone », explique Mia Seppo, directrice pays du PNUD. « La visite de Marta mettra en lumière l'excellent travail accompli en direction de la réalisation de ces objectifs. »

La Sierra Leone fait partie des quelques pays africains en situation d'après-conflit où le PNUD a contribué à mettre en place des services juridiques destinés aux femmes victimes de violences ou d'abus sexuels, et leur fournissant une assistance et des conseils quant à leurs droits et options en matière de poursuites judiciaires.

L'égalité des sexes et les droits de la femme sont un domaine prioritaire du travail des Nations Unies en Sierra Leone, où 73% des femmes sont analphabètes, et où à peine 37% des places de l'enseignement secondaire et 19% de l'enseignement universitaire sont occupées par des filles.

Marta a été nommée ambassadrice de bonne volonté du PNUD en octobre 2010, afin de promouvoir les OMD en mettant un accent particulier sur la dimension genre de la pauvreté. Elle fait partie d'un groupe d'ambassadeurs de bonne volonté du PNUD, qui comprend les stars du football Ronaldo, Zinedine Zidane, Iker Casillas et Didier Drogba, l'actrice japonaise Misako Konno, le prince héritier de Norvège Haakon Magnus, la star russe du tennis Maria Sharapova, et l'acteur espagnol Antonio Banderas.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

ONU-Femmes : la justice reste hors de portée pour des millions de femmes

Face aux inégalités et à la violence dont sont victimes des millions de femmes dans le monde, l'ONU appelle à mettre en oeuvre des législations qui les protègent davantage.