Le HCR reçoit 62 millions de dollars d'IKEA pour le camp de réfugiés de Dadaab

30 août 2011

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres a annoncé mardi une contribution inégalée d'un montant de 62 millions de dollars qui sera versée par la Fondation IKEA et visant à intensifier l'aide humanitaire aux milliers de personnes hébergées à Dadaab, au Kenya, dans le complexe de camps de réfugiés le plus vaste au monde.

La contribution, qui sera échelonnée sur trois ans, permettra de venir en aide à un total de 120.000 personnes – soit près du quart de la population réfugiée actuelle à Dadaab. C'est la plus importante contribution privée jamais reçue dans toute l'histoire du HCR, qui a été créé il y a 60 ans. C'est également la première fois qu'un organisme privé choisit de financer directement des opérations dans un camp de réfugiés, a précisé le HCR dans un communiqué.

« Ce geste humanitaire de la Fondation IKEA intervient à un moment critique », a indiqué António Guterres. « La crise frappant la corne de l'Afrique continue de s'aggraver avec des milliers de personnes fuyant la Somalie chaque semaine. Nous sommes extrêmement reconnaissants vis-à-vis de la Fondation IKEA. Cette aide tombe aujourd'hui à point nommé. »

Dadaab se situe dans une région reculée au nord-est du Kenya et ce complexe de camps de réfugiés avait été ouvert au début des années 1990. En 2011, le nombre d'arrivées a augmenté de façon spectaculaire du fait du conflit et de la sécheresse en Somalie. La capacité d'accueil initiale du complexe de Dadaab était prévue pour 90.000 personnes. Aujourd'hui, quelque 440.000 personnes y sont hébergées, avec 150.000 d'entre elles qui sont arrivées ces derniers mois. De ce fait, une pression considérable est portée sur les personnes travaillant et vivant dans le complexe des camps de réfugiés de Dadaab. Parmi les nouveaux arrivants, beaucoup souffrent de malnutrition et leur état de santé est dégradé.

Le don de la Fondation IKEA fournira un appui immédiat au HCR pour intensifier son aide et sauver des vies dans le camp.

« Cette initiative est un prolongement audacieux mais naturel de l'engagement de longue date de la Fondation IKEA, pour améliorer la vie quotidienne des enfants et des familles nécessiteux dans des pays en développement », a indiqué Per Heggenes, le Directeur général de la Fondation IKEA. « Soutenir le HCR à la fois dans l'immédiat et à long terme, c'est l'un des moyens les plus efficaces d'agir concrètement et d'améliorer la vie de milliers d'enfants réfugiés et de leurs familles. »

Le HCR, l'organisation des Nations Unies pour les réfugiés, dépend des contributions versées pour aider des millions de réfugiés et d'autres personnes déplacées à travers le monde. La plupart de ces contributions proviennent des gouvernements. Avec le don de 62 millions de dollars, la Fondation IKEA ouvre une nouvelle voie dans l'aide aux réfugiés de la part d'un organisme privé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'exode des Somaliens ralentit dans la Corne de l'Afrique, en hausse au Yémen

Avec la poursuite de la crise dans la Corne de l'Afrique, le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a observé une évolution dans le déplacement de populations au mois d'août avec une baisse des déplacements internes en Somalie et des arrivées de réfugiés somaliens au Kenya et en Ethiopie, mais une augmentation des arrivées au Yémen.