Le PNUE suggère d'investir 198 milliards de dollars par an dans le secteur de l'eau

25 août 2011

Un investissement annuel de 198 milliards de dollars, ou 0,16% du produit intérieur brut mondial (PIB), dans le secteur de l'eau pourrait, en moins de quatre ans, diminuer la pénurie d'eau et réduire de moitié le nombre de personnes sans accès durable à l'eau potable et à un assainissement de base, selon un rapport de l'ONU publié jeudi.

Dans le chapitre sur l'eau de son Rapport sur l'économie verte, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) déclare que l'investissement dans l'assainissement et l'eau potable, le renforcement des systèmes locaux d'approvisionnement en eau, la préservation des écosystèmes essentiels pour l'approvisionnement en eau, et le développement de politiques plus efficaces, peuvent aider à éviter les coûts économiques et sociaux élevés dus à un approvisionnement en eau inadéquat.

Le Cambodge, l'Indonésie, les Philippines et le Viet Nam, par exemple, perdent chaque année un montant estimé à 9 milliards, soit 2% de leur PIB combiné, en raison de problèmes causés par un mauvais assainissement, selon le rapport, qui a été publié lors de la Conférence mondiale de l'eau à Stockholm.

« Améliorer l'accès à une eau potable plus propre et à l'assainissement est la pierre angulaire d'une société plus durable et plus économe en ressources », a déclaré le Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner.

« Le rapport sur l'économie verte montre comment un investissement accéléré dans les écosystèmes dépendants de l'eau, les infrastructures hydrauliques et la gestion de l'eau, couplé à des politiques efficaces, peut renforcer la sécurité alimentaire et hydrique, améliorer la santé humaine et promouvoir la croissance économique », a-t-il ajouté.

Avec les recommandations formulées dans le rapport, l'utilisation mondiale de l'eau pourrait être maintenue dans des limites tenables et l'Objectif du Millénaire pour le développement visant à réduire de moitié la proportion de la population sans accès durable à l'eau potable et à l'assainissement de base pourrait être atteint en 2015.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

PNUE : la sécurité alimentaire passe par une meilleure gestion des écosystèmes

L'investissement dans des écosystèmes sains peut améliorer la sécurité alimentaire, la résilience aux changements climatiques et offrir des avantages économiques à des communautés pauvres, selon un rapport du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) publié lundi.