Rwanda : le PAM contraint de réduire les rations de réfugiés par manque de fonds

Des réfugiés congolais.
Des réfugiés congolais.

Rwanda : le PAM contraint de réduire les rations de réfugiés par manque de fonds

Une pénurie de fonds va forcer le Programme alimentaire des Nations Unies (PAM) à diminuer de moitié ses rations alimentaires pour des dizaines de milliers de réfugiés congolais au Rwanda à partir du 1er septembre.

« C'est une décision très difficile, mais nous n'avons actuellement pas suffisamment de fonds pour fournir la ration quotidienne recommandée de 2.100 calories à plus de 54.000 réfugiés congolais au Rwanda », a déclaré le représentant du PAM au Rwanda, Abdoulaye Balde.

Le manque de fonds affecte en particulier l'obtention de Super Céréale, un mélange de maïs, de soja et de micronutriments, qui est utilisé dans les programmes destinés à des personnes séropositives et des enfants malnutris.

L'agence onusienne a besoin du soutien immédiat des bailleurs de fonds pour se procurer 2.250 tonnes de marchandises dont le coût est évalué à 3,8 millions de dollars, ce qui lui permettrait de continuer à nourrir jusqu'à la fin de l'année les réfugiés qui vivent dans trois camps au Rwanda.

Un apport nutritionnel réduit pourrait entraîner des taux de malnutrition plus élevés au sein de la population de réfugiés, notamment chez les enfants, les femmes enceintes et les mères allaitantes, précisé le PAM.