L'UNESCO condamne le meurtre d'un journaliste au Pakistan

24 août 2011

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné mercredi l'assassinat du journaliste Munir Shakar qui a été tué le 14 août à Khuzdar, dans la région du Baloutchistan au Pakistan.

« Je condamne le meurtre de Munir Shakar. Il est essentiel que les auteurs de ce crime soient traduits en justice dès que possible », a déclaré Mme Bokova dans un communiqué de presse.

M. Shakar était correspondant pour le Réseau des actualités en ligne et pour la chaîne Balochi TV Sabzbagh. Il a été abattu sur le chemin de son domicile alors qu'il revenait du Club de la presse de Khuzdar, a indiqué le Réseau des médias ruraux, une organisation non gouvernementale pakistanaise.

« On doit garantir aux journalistes des conditions raisonnables de sécurité quand ils exercent le droit de l'homme fondamental qu'est la liberté d'expression assurant ainsi aux peuples l'information indépendante dont ils ont besoin pour exercer leurs droits démocratiques de manière responsable », a dit la Directrice générale

Le Réseau des médias ruraux signale que M. Shakar est le 13ème journaliste tué au Pakistan cette année. La semaine dernière, le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a exhorté le gouvernement pakistanais à enquêter sur les nombreux cas d'enlèvements, de disparitions et de meurtres de journalistes.

Selon plusieurs organisations de journalistes, le Pakistan est l'un des pays les plus dangereux, sinon le plus dangereux, pour ceux qui exercent le métier de journaliste.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pakistan : l'ONU réclame des enquêtes sur les meurtres de journalistes

Le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a demandé vendredi au gouvernement du Pakistan de mener des enquêtes sur les nombreux cas de séquestrations, de disparitions et de meurtres de journalistes. Selon les informations du HCDH, ces violations des droits de l'homme sont nombreuses au Pakistan et suscitent une vive préoccupation.