Haïti : l'ONU déplore la mort d'un Casque bleu agressé à son domicile

Haïti : l'ONU déplore la mort d'un Casque bleu agressé à son domicile

Des femmes policiers servant au sein de la MINUSTAH.
La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) a exprimé sa tristesse en apprenant le décès le 23 août 2011, vers 8h30, du sergent Ndagijimana Serge Kamari, du Rwanda, membre de la Police de Nations Unies (UNPOL).

Le sergent Kamari a succombé à ses blessures à l'hôpital Cedimat, en République dominicaine où il avait été immédiatement évacué après avoir été blessé par balles lors d'une agression perpétrée à son domicile à Port-au-Prince, le vendredi 19 août 2011 vers 20h30, a indiqué la mission onusienne par communiqué.

Le Sergent Kamari avait rejoint la MINUSTAH le 7 avril 2011, et faisait partie des membres de l'équipe de patrouille affectée au camp Jean Marie Vincent de Port-au-Prince. Marié, père de trois enfants, il était âgé de 46 ans.

« Au nom de tout le personnel de la Police de la MINUSTAH (membres des Unités de police constituée - FPU, UNPOL, personnel civil) nous exprimons notre profonde sympathie à tous ses compatriotes servant au sein de la Mission (membres de la FPU et UNPOL notamment) et présentons à sa famille nos sincères condoléances », a dit le Commissaire de la composante UNPOL de la MINUSTAH, Marc Tardif.