RDC : arrestation d'un agent de la MONUSCO accusé de contrebande

Le chef de la MONUSCO, Roger Meece.
Le chef de la MONUSCO, Roger Meece.

RDC : arrestation d'un agent de la MONUSCO accusé de contrebande

Les autorités congolaises ont fait échouer dimanche soir une tentative de contrebande dans laquelle serait impliqué un employé de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), a indiqué lundi la MONUSCO.

Ce membre du personnel national de la Mission onusienne a été arrêté à bord d'un véhicule de l'ONU au poste frontalier entre les villes de Goma, en RDC, et Gisenyi, au Rwanda. Il aurait tenté de faire passer frauduleusement environ une tonne de cassitérite, un minerai d'étain.

« La MONUSCO a assuré les autorités nationales de sa pleine coopération. Elle apporte tout son soutien dans l'investigation en cours et a aussi de son côté, lancé sa propre enquête sur ce qui pourrait être une violation grave de son code d'éthique, de ses règles et règlements », souligne la Mission dans un communiqué de presse.

Le Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MONUSCO, Roger Meece, a souligné que l'exploitation illégale et la contrebande des ressources naturelles de la RDC sont des crimes graves que la MONUSCO est chargée de prévenir. Elle reste aussi engagée à soutenir tout effort dans ce sens.

Roger Meece a ajouté que toute allégation portée contre un membre de son personnel sur son implication éventuelle dans de telles activités illégales fera l'objet d'une enquête exhaustive et que des mesures appropriées seront prises en pleine coopération avec les autorités congolaises.