Brésil : une experte de l'ONU appelle à protéger les juges

22 août 2011

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur l'indépendance des juges et des avocats, Gabriela Knaul, a appelé les autorités brésiliennes à agir immédiatement pour fournir aux juges, aux magistrats, aux procureurs et aux avocats des mesures de protection adéquates.

« Il est temps pour le gouvernement de mettre en place un système national de protection pour permettre aux juges d'exercer leurs fonctions sans avoir peur pour leur vie, leur intégrité et leur sécurité et pour celles de leur famille », a dit Mme Knaul dans un communiqué de presse publié vendredi.

L'appel de l'experte des droits de l'homme intervient après le récent assassinat de la juge Patricia Lourival Acioli, connue pour son combat contre les gangs, les escadrons de la mort et les officiers de police corrompus, et à la suite d'informations faisant état de menaces de mort croissantes contre de nombreux juges.

« L'assassinat de la juge Acioli est la preuve de l'existence d'un problème sérieux et omniprésent concernant la protection des juges au Brésil », a dit Mme Knaul, qui est elle-même est une magistrate brésilienne. « Le Conseil national pour la justice a indiqué qu'au moins 69 juges ont été menacés à travers le pays, alors que des études du ministère de la justice précisent que plus de 90 juges sont sur une liste de personnes à abattre. »

Selon Mme Knaul, le gouvernement du Brésil a « une obligation internationale de protéger de manière appropriée les juges et le système judiciaire contre les menaces, les intimidations, le harcèlement et les attaques, et de garantir leur sécurité », comme le prévoient les Principes de base des Nations Unies sur l'indépendance du système judiciaire. « Il s'agit d'un aspect essentiel du respect de l'état de droit et de la démocratie. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

France : une experte de l'ONU salue la nouvelle loi sur la garde à vue

La Rapporteuse spéciale sur l'indépendance des juges et des avocats, Gabriela Knaul, a salué mardi l'entrée en vigueur en France, le premier juin dernier, de la nouvelle loi relative à la garde à vue. Ladite loi, votée par le Parlement sur injonction du Conseil Constitutionnel, prévoit la possibilité de demander la présence d'un avocat dès le début de la garde à vue.