Le Conseil de sécurité attristé par la mort de casques bleus éthiopiens à Abyei

Des casques bleus au Soudan en patrouille dans la région d'Abyei.
Des casques bleus au Soudan en patrouille dans la région d'Abyei.

Le Conseil de sécurité attristé par la mort de casques bleus éthiopiens à Abyei

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est déclaré mercredi attristé par la mort de quatre casques bleus éthiopiens de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) tués mardi par l'explosion d'une mine lors d'une patrouille dans la région d'Abyei au Soudan.

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est déclaré mercredi attristé par la mort de quatre Casques bleus éthiopiens de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) tués mardi par l'explosion d'une mine lors d'une patrouille dans la région d'Abyei au Soudan.

L'explosion a fait également sept blessés parmi les casques bleus. Dans une déclaration à la presse lue par la Présidence du Conseil de sécurité, qui est occupée en août par l'Inde, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé « leur profonde sympathie et condoléances aux familles de ceux qui ont été tués par l'explosion de la mine, ainsi qu'au gouvernement d'Ethiopie ».

Ils ont aussi exprimé « leur gratitude au gouvernement d'Ethiopie pour sa contribution à la FISNUA, réitéré leur plein soutien à la FISNUA et appelé toutes les parties à coopérer pleinement avec la Mission. »

Les casques bleus de la FISNUA ont été déployés le 26 juillet dernier à Abyei après plusieurs mois d'affrontements meurtriers. La force compte actuellement 1.543 casques bleus.

La zone d'Abyei, qui se trouve au Soudan, fait l'objet d'une contestation par le Soudan du Sud, qui a officiellement déclaré son indépendance le 9 juillet 2011. La population d'Abyei doit décider par référendum si elle veut être rattachée ou non au Soudan du Sud. Ce référendum devait avoir lieu en janvier 2011 mais il a été reporté sans qu'une nouvelle date n'ait été fixée pour l'instant.