Soudan : quatre Casques bleus tués dans l'explosion d'une mine à Abyei

2 août 2011

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé sa tristesse en apprenant la mort de quatre Casques bleus de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) qui ont été tués par l'explosion d'une mine alors qu'ils patrouillaient mardi à Mabok, au sud-est de la ville d'Abyei (Soudan).

Le Secrétaire général a exprimé ses sincères condoléances aux familles, aux amis et aux collègues de ceux qui ont été tués, ainsi qu'au gouvernement éthiopien, a fait savoir mardi son porte-parole par communiqué.

Il a également exprimé son inquiétude sur la santé des sept autres Casques bleus blessés lors de l'explosion.

Les 522 Casques bleus de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) ont été déployés le 26 juillet dernier dans la zone après des affrontements meurtriers.

La zone d'Abyei, qui se trouve au Soudan, fait l'objet d'une contestation par le Soudan du Sud, qui a officiellement déclaré son indépendance le 9 juillet 2011. La population d'Abyei doit décider par référendum si elle veut être rattachée ou non au Soudan du Sud. Ce référendum devait avoir lieu en janvier 2011 mais il a été reporté sans qu'une nouvelle date n'ait été fixée pour l'instant.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan : les Casques bleus se déploient dans la zone d'Abyei

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy, a indiqué mercredi devant le Conseil de sécurité que 522 Casques bleus de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) ont été déployé la veille dans la zone.