Syrie : Ban Ki-moon appelle à mettre un terme à la répression

31 juillet 2011

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé sa profonde inquiétude sur les informations provenant de Syrie faisant état de centaines de manifestants qui ont été tués et blessés à Hama et d'autres villes du pays.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé dimanche sa profonde inquiétude sur les informations provenant de Syrie faisant état de centaines de manifestants qui ont été tués et blessés à Hama et d'autres villes du pays.

Ban Ki-moon a fermement condamné l'utilisation de la force contre la population civile et a appelé le gouvernement de Syrie « à mettre un terme à cette offensive immédiatement », a fait savoir dimanche son porte-parole par communiqué.

Le chef de l'ONU a rappelé aux autorités syriennes « leur obligation de respecter les droits de l'homme, y compris la liberté d'expression et le droit au rassemblement pacifique ». Il a exhorté les autorités à écouter « les aspirations légitimes de son peuple ».

Enfin, le Secrétaire général a souligné que les autorités syriennes doivent respecter le droit international.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : l'ONU inquiète des allégations de crimes contre l'humanité

Les Conseillers spéciaux du Secrétaire général pour la prévention du génocide, Francis Deng, et pour la responsabilité de protéger, Edward Luck, ont tiré la sonnette d'alarme vendredi s'inquiétant d'informations faisant état de violations généralisées et systématiques des droits par les forces de sécurité syriennes en réaction aux manifestations contre le Gouvernement dans tout le pays.