Corne de l'Afrique : l'ONU mobilisée pour récolter des fonds et répondre à l'urgence

28 juillet 2011

Alors que plus de 12 millions de personnes sont touchées par la faim et la sécheresse dans la Corne de l'Afrique, le Programme alimentaire mondial (PAM) a salué jeudi la mobilisation internationale des gouvernements, des entreprises et de la population mondiale.

De son côté, le Comité de la sécurité alimentaire (CSA) de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a lancé jeudi une nouvelle consultation en ligne sur la gouvernance de la sécurité alimentaire et de la nutrition afin de recueillir des contributions financières.

« Ces dons vont nous permettre de renforcer nos opérations et l'assistance que nous apportons aux personnes touchées par la sécheresse et la famine », a fait savoir jeudi le PAM par communiqué.

Ces derniers jours, le PAM a reçu des promesses de dons de 250 millions de dollars de l'Australie, du Canada, de la France, de l'Allemagne, de l'Irlande, du Japon, du Royaume d'Arabie Saoudite, de Monaco, de Suède, du Royaume-Uni, du Fonds central pour les interventions d'urgence des Nations Unies (CERF) et des États-Unis. Cela s'ajoute aux fonds déjà reçus par de nombreux pays avant la crise a été déclarée une famine y compris le Danemark, la Finlande, le Kenya, la Nouvelle-Zélande, le Norvège, la Russie, l'Espagne, le Soudan et la Suisse.

« Nous observons le monde entier s'unit afin de réduire les taux croissants de malnutrition et la faim dans la Corne de l'Afrique », a déclaré le Directeur exécutif adjoint pour les relations extérieures au PAM, Ramiro Lopes da Silva, en soulignant l'importance d'appuyer les projets qui permettront à des millions de personnes d'avoir un accès rapide à la nourriture.

En remerciant les pays donateurs de leur générosité, M. Lopes da Silva a indiqué que, si l'on tient compte des promesses de dons et des contributions confirmées, le déficit budgétaire actuel du PAM pour cette opération de grande ampleur s'élève à 252 millions de dollars pour les six prochains mois.

Le PAM a reçu des contributions de ses donateurs traditionnels ainsi que de nouveaux donateurs tels les pays émergents et les pays du Moyen-Orient. Un nombre croissant d'entreprises et d'individus prennent les devants pour aider. Le PAM a par exemple reçu 1,1 million de dollars en contributions financières de la part des sociétés japonaises et 1,66 million de dollars sous forme de dons en ligne.

De son côté, le Comité de la sécurité alimentaire (CSA) a lancé une nouvelle consultation en ligne sur la gouvernance de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le but de recueillir des contributions en vue de la préparation du Cadre stratégique mondial pour la sécurité alimentaire et la nutrition (GSF).

Ce document est en cours d'élaboration dans le but d'améliorer la coordination et de soutenir les processus impulsés au niveau mondial, régional et national afin de prévenir les futures crises alimentaires, éliminer la faim et garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle de l'humanité.

Le CSA a ouvert la discussion au grand public en offrant l'opportunité aux parties prenantes du monde entier de participer au débat et de contribuer à ce cadre important.

« Il est fondamental que le Cadre stratégique mondial pour la sécurité alimentaire et la nutrition soit fondé sur la réalité sur le terrain, en s'inspirant des meilleures pratiques et leçons tirées de l'expérience locale, ainsi que des avis d'experts et des opinions des différents acteurs. Par conséquent, chacun est invité à exprimer ses point de vue et observations sur les priorités que devraient avoir le GSF dans le but d'améliorer la coordination et d'orienter les actions vers un monde où règne la sécurité alimentaire », a déclaré Noel de Luna, Président du CSA.

La consultation est ouverte jusqu'au 15 octobre 2011 et les résultats seront présentés à la 37ème session du CSA à Rome en octobre 2011. La discussion sur le GSF se déroulera en anglais, espagnol, français, russe et chinois.

Jeudi, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a souligné le besoin urgent de fonds afin de répondre à la crise alimentaire rappelant que seulement la moitié des deux milliards nécessaires pour financer les opérations avaient été récoltés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Corne de l'Afrique : mobilisation internationale à Rome

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souligné à Rome que sur les 12 prochains mois plus de 1 milliard de dollars sont nécessaires pour financer les opérations d'assistance humanitaire.