Soudan : les Casques bleus se déploient dans la zone d'Abyei

27 juillet 2011

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy, a indiqué mercredi devant le Conseil de sécurité que 522 Casques bleus de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) ont été déployé la veille dans la zone.

M. Le Roy a décrit la situation sécuritaire et humanitaire à Abyei en la qualifiant « d'encore critique », tout en saluant la détermination des parties à éviter une escalade de la violence et à coopérer avec la FISNUA.

Après l'accord conclu le 20 juin entre le gouvernement du Soudan et le Mouvement populaire de libération du Soudan (MPLS), et qui concerne les arrangements temporaires à respecter pour l'administration et la sécurité de la zone d'Abyei, le Conseil de sécurité a autorisé le déploiement de la FISNUA, qui est une force composée de troupes éthiopiennes, afin qu'elle puisse contrôler le retrait de toutes les forces armées d'Abyei, a rappelé Alain Le Roy. La Force comprend aussi 50 officiers de police dont la mission est de soutenir la formation des services de police d'Abyei, ainsi qu'un nombre limité de civils.

Depuis mardi 26 juillet, 521 soldats sur les 4.200 prévus au total ont été déployés sur le terrain, dont 41 dans la ville d'Abyei et 110 autres à Diffra. Il reste 495 soldats en situation d'attente de déploiement sur Abyei, a-t-il ajouté. Nous espérons qu'il y aura 1.200 soldats dans la zone d'opération d'ici à la fin du mois de juillet, a-t-il dit.

Alors que la situation en matière de sécurité reste tendue à Abyei, M. Le Roy a salué la détermination des deux parties à éviter une escalade des tensions et de la violence et à coopérer avec la FISNUA. Dès son arrivée, dans les prochains jours, le Chef de la Force, le général Tadesse Werede Tesfay, de l'Éthiopie, discutera avec les Forces armées soudanaises du calendrier précis du retrait de ces Forces dont de nombreux éléments sont toujours présents au nord du fleuve Kiir/Bahr Al Arab.

Sur la situation humanitaire, M. Le Roy a rappelé les propos tenus par Mme Valerie Amos, Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, devant le Conseil de sécurité le 15 juillet dernier. Elle avait estimé à 113.000 le nombre de personnes déplacées, dont 27.000 se trouvent à Agok, à 40 kilomètres au sud d'Abyei, tandis que les autres sont au Soudan du Sud. Les agences humanitaires ont délocalisé leur personnel afin de fournir une aide d'urgence aux personnes déplacées, a précisé M. Le Roy, en signalant les potentielles pénuries de produits alimentaires, d'abris et d'autres moyens de subsistance auxquelles les populations pourraient avoir à faire face dans l'avenir dans la zone d'Abyei.

En ce qui le concerne, le Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH) prévoit d'envoyer une mission d'évaluation à Abyei dès que possible, pour se pencher sur les évènements des mois de mai et de juin derniers, notamment sur les allégations faisant état de violations des droits de l'homme.

« Abyei est un élément critique lié à des questions plus larges qui se posent en matière de sécurité, de politique et d'économie », a estimé M. Le Roy.

« Nous devons continuer à aider les parties à trouver un accord sur les questions encore non résolues, notamment celle du statut définitif d'Abyei », a-t-il conclu.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a nommé mercredi le général de corps d'armée Tadesse Werede Tesfay d'Éthiopie, Chef de Mission et Commandant de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA).

Le général Tesfay sera responsable de l'exécution du mandat de la Force, en application de la résolution 1990 du Conseil de sécurité en date du 27 juin 2011, notamment le contrôle et la vérification du redéploiement de toutes les forces militaires de la région d'Abyei, conformément à l'accord du 20 juin dernier entre le Gouvernement du Soudan et le Mouvement de libération populaire du Soudan sur les arrangements temporaires pour l'administration et la sécurité de la région d'Abyei.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU accueille le Soudan du Sud comme nouvel Etat membre

L'Assemblée générale de l'ONU a voté jeudi par acclamation l'admission de la République du Soudan du Sud comme nouvel Etat membre de l'Organisation des Nations Unies.