L'ONU renforce son action globale pour contrer et vaincre l'hépatite

27 juillet 2011

L'ONU organise jeudi 28 juillet la première Journée mondiale officielle contre l'hépatite qui sera célébrée afin de renforcer les moyens et les mesures pour vaincre cette maladie qui touche une personne sur trois dans le monde.

L’ONU organise jeudi 28 juillet la première Journée mondiale officielle contre l’hépatite qui sera célébrée afin de renforcer les moyens et les mesures pour vaincre cette maladie qui touche une personne sur trois dans le monde.

« L’hépatite virale est l’une des maladies les plus graves et les plus infectieuses dans le monde. Elle mérite davantage d’attention, de compréhension et d’action. Ce sont les objectifs que nous poursuivons aujourd’hui », a déclaré mercredi la Directrice générale de l’OMS, Margaret Chan.

L’Alliance mondiale pour l’hépatite, une organisation non gouvernementale, célèbre depuis 2008 le 28 juillet comme une journée dédiée à la sensibilisation et d’information sur la maladie. L’année dernière, l’OMS a proposé de se joindre à cet effort mondial afin de réduire le nombre d’infections et de renforcer la coordination mondiale.

« De la nourriture et de l’eau sûres sont les meilleurs moyens de se prémunir de l’hépatite A et E », a expliqué Mme Chan, « ainsi que d’autres maladies », a-t-elle ajouté.

L’objectif est de renforcer la prévention, le dépistage et la lutte contre l’hépatite virale et les maladies connexes et développer la couverture par le vaccin contre l’hépatite B et son intégration dans les programmes de vaccination nationaux, a indiqué l’OMS, qui précise que la coordination d’une action mondiale contre l’hépatite est décisive.

Les virus A, B, C, D et E de l’hépatite peuvent provoquer une infection et une inflammation aigües et chroniques du foie pouvant déboucher sur une cirrhose ou un cancer du foie. En général les hépatites A et E sont causées par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés. Les hépatites B, C et D surviennent habituellement après un contact parentéral avec des liquides biologiques contaminés (transfusions sanguines par exemple, ou procédures médicales invasives avec du matériel contaminé). L’hépatite B peut également se transmettre par voie sexuelle.

Les symptômes de l’hépatite sont les suivants: ictère (jaunissement de la peau et des yeux), urines foncées, grande fatigue, nausées, vomissements et douleurs abdominales. Le virus de l’hépatite est 50 à 100 fois plus infectieux que le VIH/Sida mais il existe un vaccin pour être immunisé.

« L’hépatite virale est un problème de santé public majeur. Davantage doit être fait pour lutter contre cette infection et plus encore doit être fait. Une meilleure sensibilisation peut commencer avec cette Journée mondiale de l’hépatite », a conclu la Directrice de l’OMS dans un communiqué.

Environ 1,4 millions de cas d’hépatite A sont dénombrés chaque année. Plus de deux milliards de personnes ont été infectées par l’hépatite B, environ 350 millions vivent avec une infection chronique de l’hépatite B et près de 600.000 enfants meurent de cette maladie. Entre 130 et 170 millions sont infectées par l’hépatite C et plus de 350.000 personnes meurent de l’hépatite C chaque année.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.