Corne de l'Afrique : l'UNICEF lance une campagne de vaccination

26 juillet 2011

Cette semaine, le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), le Ministère de la santé de Kenya et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont lancé une campagne de vaccination d’enfants vivants dans les communautés d’accueil autour du camp de refugiés de Dadaab au nord du Kenya.

La campagne vise à immuniser 202.665 enfants âgés de moins de cinq ans contre la rougeole et le polio et de leur distribuer des suppléments nutritionnels de vitamine A et des médicaments de déparasitage. Cette campagne fait partie d’un effort régional visant à garantir que les enfants vivants dans les zones touchées par la sécheresse sont vaccinés contre ces maladies mortelles qui peuvent être mortelles pour des enfants malnutris.

« La semaine dernière, une campagne de vaccination a commencé dans le sud de la Somalie, où le taux de vaccination ne dépasse pas 26%, un des taux les plus bas du monde. Environ 40.000 enfants et 46.000 femmes ont été ciblés par la campagne dans huit districts de Mogadiscio couvrant également plusieurs camps surpeuplés de déplacés internes », a indiqué l’UNICEF dans un communiqué.

Dans la région de Gedo, une campagne de vaccination est en préparation dans six districts visant 55.000 enfants de moins de cinq ans et 72.580 femmes en âge de procréer. Si l’accès est assuré, UNICEF et l’OMS espèrent étendre la campagne dans les régions de Galgaduud, le grand Benadir, Bay, Bakool, Hiran, le Bas Shabelle et le Jubas dans les mois à venir. L’objectif est d’atteindre la couverture d’immunisation contre la rougeole à tous les enfants jusqu’à l’âge de 15 ans, soit 2,5 millions d’enfants.

Dans le centre et le sud de la Somalie, des cas de rougeole ont été confirmés à Mogadiscio, ainsi que des cas de diarrhée aqueuse à Mogadiscio, Afgoye, Baidoa, et les régions du bas Shabelle. Avec tant de femmes et d’enfants déplacés autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, l’objectif consiste à immuniser tous les enfants, y compris les adolescents, pour éviter de nouvelles épidémies.

« Il s’agit d’une crise de survie des enfants. Ils ne succombent pas seulement par manque de nourriture, la malnutrition les rendent vulnérables à toute une série de maladies. Le danger pour les enfants va bien plus loin que la faim » a souligné Elhadj As Sy, le directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Est et du Sud.

La campagne de vaccination qui a commencé mardi au Nord du Kenya, continuera jusqu’à vendredi et visera les enfants de Garissa, Fafi, Lagdera et le sud Wajir. Il est prévu d’étendre la campagne au camp de Dadaab au début du mois d’août. UNICEF a fourni les vaccins, les vitamines et les comprimés de déparasitage en soutien à la campagne et l’organisation onusienne soutien la mobilisation communautaire pour assurer la dissémination d’information sur la campagne au sein des populations affectées.

La rougeole est une maladie très contagieuse et donc une menace grave puisqu’elle peut se répandre rapidement dans un environnement de peuplement dense et insalubre. La maladie est particulièrement dangereuse pour des personnes atteinte de malnutrition. Elle réduit les défenses naturelles des enfants et les rends plus vulnérables à d’autres maladies. La vitamine A renforce les chances de survie dans des mauvaises conditions de vie. Les enfants déficients en vitamine A ont un risque de mortalité 25% plus élevé face à des maladies telles que la rougeole, la diarrhée ou le paludisme.

L’UNICEF estime avoir besoin de 300 millions de dollars pendant les prochains 6 mois afin de faire face à l’urgence dans les régions de la Corne d’Afrique affectée par la sécheresse.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Corne de l'Afrique : mobilisation internationale à Rome

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souligné à Rome que sur les 12 prochains mois plus de 1 milliard de dollars sont nécessaires pour financer les opérations d'assistance humanitaire.