Corne de l'Afrique : l'ONU octroie 51 millions de dollars pour l'urgence humanitaire

23 juillet 2011

Le Fonds central pour les interventions d'urgence (CERF) a octroyé samedi plus de 51 millions de dollars destinés à financer les opérations d'assistance humanitaire dans la Corne de l'Afrique, frappée par une sécheresse sans précédent.

Le CERF a prévu de transférer 20 millions de dollars pour les opérations en Somalie, 14,6 millions en Ethiopie, 13,6 millions au Kenya et 3,1 millions destinés à l'assistance des réfugiés.

Les 51 millions de dollars devraient permettre d'acheminer quelques 40.000 tonnes de nourriture, d'eau potable et de matériel médical.

Vendredi, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé la communauté internationale à mobiliser des ressources afin de soutenir les agences de l'ONU et les organisations non gouvernementales à financer leurs opérations d'assistance en Somalie ou l'état de famine a été déclaré dans deux régions du sud et ou un près de 3,7 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire.

« Pour sauver des vies, majoritairement d'enfants et de femmes, nous avons besoin approximativement de 1,6 milliard de dollars d'aide », a plaidé Ban Ki-moon dans un article publié dans le "Los Angeles Times" de ce vendredi.

« A ce jour, les donateurs internationaux ont seulement donné la moitié de cette somme. Pour offrir de l'espoir au nom de notre humanité commune, nous devons mobiliser le monde entier », a-t-il martelé.

Une réunion internationale d'urgence a été convoquée à Rome et se tiendra le lundi 25 juillet 2011, afin d'examiner les mesures à prendre face à la crise de la Corne de l'Afrique et mobiliser un soutien international en faveur des pays touchés.

Organisée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) à la demande de la Présidence française du Groupe des 20, la réunion rassemblera des Ministres ou hauts représentants des 191 Etats membres de la FAO, d'autres organes des Nations Unies, des organisations intergouvernementales, des ONG et des banques régionales de développement.

« Aussi longtemps qu'il y aura un conflit en Somalie, nous ne pourrons combattre la famine de manière efficace. Davantage d'enfants vont être affamés, de plus en plus de personnes vont mourir inutilement », a conclu Ban Ki-moon appelant à mettre un terme aux affrontements en Somalie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.