L'ONU renforce son programme de lutte contre la drogue en Iran

L'ONU renforce son programme de lutte contre la drogue en Iran

Yury Fedotov.
Au terme d'une visite de trois jours Iran, le Directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Yuri Fedotov, a rencontré jeudi le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad afin d'évoquer les moyens de renforcer la coopération dans la lutte contre les drogues.

Au terme d'une visite de trois jours Iran, le Directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Yuri Fedotov, a rencontré jeudi le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad afin d'évoquer les moyens de renforcer la coopération dans la lutte contre les drogues.

« L'Iran a le taux le plus élevé du monde de saisie d'opium et d'héroïne et contribue efficacement aux multiples dispositifs mis en place dans la région. Je me réjouis d'être ici en compagnie du Président pour évoquer les moyens de renforcer cette coopération, accroître la technicité du dialogue avec la communauté internationale et promouvoir cette participation active dans le cadre du futur programme initié par l'ONUDC : Le programme régional pour l'Afghanistan et les pays voisins », a déclaré le chef de l'ONUDC.

L'agence souhaite étendre son champ d'action en Iran en adoptant un nouveau programme régional. Le directeur exécutif a remercié le Président pour son soutien et l'excellente coopération de l'Iran avec l'UNODC.

Lors de sa rencontre avec le Ministre des Affaire étrangères iranien, Ali Akbar Salehi, le directeur exécutif a encouragé l'Iran a travaillé en étroite collaboration avec l'ONUDC pour la mise en place du programme régional. Il a salué la ratification par l'Iran de la Convention des Nations Unies contre la corruption et a invité l'Etat a étudié la ratification de la Convention des Nations Unies conte la criminalité transnationale organisée et les protocoles qui lui sont joints.

Mercredi 20 juillet, le directeur exécutif s'est rendu à la frontière est avec l'Afghanistan et le Pakistan pour constater les efforts poursuivis par les autorités iraniennes pour renforcer la sécurité à la frontière et la lutte contre le narcotrafic.

M. Fedotov a rencontré Mostafa Mohammad Naijar, Secrétaire général du Siège du Bureau iranien contre la drogue ainsi que le Ministre de l'Intérieur. Le directeur exécutif a reconnu l'efficacité des officiers de police er des forces armées sur le front de la lutte contre le narcotrafic. L'Iran affiche le plus haut taux de saisie d'opium (89%) dans le monde, ainsi que d'héroïne et de morphine (41%), selon le rapport de 2011 de l'ONUDC sur la drogue dans le monde.

Le chef de l'ONUDC a également visité une permanence dirigée par l'organisation non gouvernementale Rebirth, qui fournit des traitements à des centaines de milliers de drogués, étant ainsi un partenaire majeur dans la mise en place des programmes thérapeutiques à travers le pays.

M. Fedotov a salué les initiatives telles que celle de l'ONG Rebirth, centrée sur la santé, le conseil psychologique et social et la réinsertion sociale des anciens toxicomans.

« Nous savons que les programmes thérapeutiques protège la société des maux les plus dévastateurs – le crime, la propagation du VIH et des hépatites, et le rejet par la famille et la société », a dit le Directeur exécutif.

« Les preuves cliniques montrent que la prévention contre la drogue, les traitements et les soins sont efficaces pour aider les toxicomans à abandonner leurs habitudes, endiguant la propagation du VIH/SIDA et améliorant la vie de ces individus »

M. Fedotov s'est engagé à veiller à l'efficacité du Programme régional de l'ONUDC et a abordé les défis à relever en matière de santé et de sécurité.

« Il y a une urgente nécessité humanitaire. De nombreux enjeux se posent à l'Iran, à la région et à la communauté internationale dans son ensemble », a-t-il conclu.