Corne de l'Afrique : l'ONU mobilisée pour acheminer l'aide humanitaire

18 juillet 2011

Alors que plus de 11 millions de personnes sont dans une situation de grave insécurité alimentaire dans la Corne de l'Afrique en raison d'une sécheresse sans précédent, le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) a tiré lundi la sonnette d'alarme sur les conditions de vies des déplacés et des réfugiés ainsi que sur les taux de malnutrition alarmants des enfants.

Alors que plus de 11 millions de personnes sont dans une situation de grave insécurité alimentaire dans la Corne de l'Afrique en raison d'une sécheresse sans précédent, le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) a tiré lundi la sonnette d'alarme sur les conditions de vies des déplacés et des réfugiés ainsi que sur les taux de malnutrition alarmants des enfants.

Les dernières estimations d'OCHA font état de plus de 4,5 millions de personnes dans le besoin d'assistance en Ethiopie, 2,5 millions d'autres en Somalie, entre 3 et 3,5 millions au Kenya et plus de 120.000 à Djibouti.

Plus de 1,46 millions de personnes sont déplacées en Somalie à cause de la sécheresse et des conflits, a indiqué OCHA dans un communiqué. Selon le Fonds des Nations pour l'enfance (UNICEF), plus de 480.000 enfants souffrent de malnutrition aigue sévère et environ 1, 64 millions d'enfants et de femmes enceintes et allaitantes souffrent de malnutrition aigue modérée.

Les prix des denrées alimentaires ont particulièrement augmenté, a souligné OCHA. Au Kenya les prix des céréales ont augmenté entre 30 et 80% au dessus de la moyenne des cinq dernières années. En Éthiopie, l'agence onusienne a constaté une augmentation des prix des denrées alimentaires de 45% en juin 2011.

Le premier avion du pont aérien mis en place par le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) est arrivé dimanche dernier à Nairobi dans la capitale du Kenya afin d'acheminer plus de 100 tonnes de matériels humanitaires destinés au camp de réfugiés de Dadaab au Kenya et d'autres sites en Ethiopie, totalisant plus de 430.000 réfugiés.

Environ 3.000 personnes continuent de quitter quotidiennement la Somalie fuyant l'insécurité, la sécheresse et la faim qui touchent la Somalie. La majorité des réfugiés sont arrivés au camp de Dadaab, un véritable complexe qui abrite plus de 380.000 personnes. Ce vol est le premier d'une série de cinq avions-cargos supplémentaires prévu cette semaine pour atterrir à Nairobi.

Dadaab est un complexe de trois camps contigus situé dans le désert à environ 80 kilomètres de la frontière somalienne et d'une superficie de 50 kilomètres carrés. Les équipes des agences et des organisations humanitaires présentes à Dadaab tentent de faire face, depuis le début de l'année, à l'afflux massif de quelque 60.000 nouveaux arrivants ayant fui les conflits, la sécheresse et la famine dans leur pays d'origine.

Le complexe de Dadaab a été établi en 1991 avec une capacité d'accueil initiale de 90.000 personnes. Le site avait été officiellement déclaré plein en 2008, lorsque l'allocation de parcelles avait été stoppée.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Kenya: un premier vol humanitaire achemine l'aide aux réfugiés somaliens

Le premier avion du pont aérien, mis en place par le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), est arrivé dimanche au Kenya afin d'acheminer plus de 100 tonnes d`aide humanitaire.