Le Conseil de sécurité recommande l'admission du Soudan du Sud à l'ONU

Le Secrétaire général Ban Ki-moon et le Président de l'Assemblée générale Joseph Deiss lors des cérémonies d'indépendance du Soudan du Sud.
Le Secrétaire général Ban Ki-moon et le Président de l'Assemblée générale Joseph Deiss lors des cérémonies d'indépendance du Soudan du Sud.

Le Conseil de sécurité recommande l'admission du Soudan du Sud à l'ONU

Le Conseil de sécurité a recommandé à l'Assemblée générale d'admettre la République du Soudan du Sud comme nouvel Etat membre au sein des Nations Unies, ce qui ferait d'elle le 193e membre de l'Organisation.

Le Conseil de sécurité a recommandé mercredi à l'Assemblée générale de l'ONU d'admettre la République du Soudan du Sud comme nouvel Etat membre au sein des Nations Unies, ce qui ferait d'elle le 193e membre de l'Organisation.

Dans la résolution 1999 (2011), adoptée sans vote, les membres du Conseil ont suivi la recommandation faite par son Comité sur l'admission des nouveaux membres, qui a examiné la candidature soumise par le Président du Soudan du Sud.

Dans une déclaration lue par Guido Westerwelle, ministre des affaires étrangères de l'Allemagne, qui occupe la Présidence tournante du Conseil de sécurité pour le mois de juillet, le Conseil a noté « avec grande satisfaction » l'engagement solennel du Soudan du Sud de respecter les buts et principes de la Charte des Nations Unies et de remplir toutes les obligations qui y sont inscrites.

« Nous attendons avec impatience que la République du Soudan du Sud nous rejoigne comme membre des Nations Unies et de travailler étroitement avec ses représentants », souligne la déclaration.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déclaré lors de la réunion du Conseil de sécurité que « comme tout nouveau-né », le Soudan du Sud, qui fait partie des pays les plus pauvres du monde, a besoin d'aide.

« Nos responsabilités sont énormes et le rôle de l'ONU est vital mais compliqué », a-t-il ajouté. « Nous devons continuer à apporter notre aide, aider la nouveau nation à devenir une nation, aider la région à consolider les gains obtenus. C'est le test ultime du maintien de la paix et de la consolidation de la paix. »

C'est désormais à l'Assemblée générale de l'ONU de décider si elle accepte le Soudan du Sud comme nouvel Etat membre, quelques jours après la proclamation de son indépendance le 9 juillet.