Honduras : l'ONU espère que le rapport de la commission d`enquête servira

Honduras : l'ONU espère que le rapport de la commission d`enquête servira

La capitale du Honduras, Tegucigalpa.
Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a pris note vendredi de la publication du rapport de la Commission vérité et réconciliation du Honduras et a souhaité qu'il serve à renforcer l'unité du peuple hondurien.

Le Secrétaire général "espère que le rapport de la Commission servira d'importante contribution pour renforcer la démocratie, les droits de l'homme et l'état de droit au Honduras. Il espère aussi que le rapport aidera à réparer les blessures du passé récent et à renforcer l'unité du peuple hondurien", a précisé son porte-parole dans une déclaration.

"Le Secrétaire général est persuadé que le gouvernement hondurien étudiera le rapport attentivement et mettra en oeuvre ses recommandations. Les Nations Unies sont prêtes à apporter leur assistance au Honduras en la matière", a-t-il ajouté.

La Commission vérité et réconciliation a été chargée d'enquêter sur les événements qui ont conduit au renversement en juin 2009 du Président José Manuel Zelaya.

Selon la presse, cette Commission a conclu que les évènements du 28 juin 2009 qui ont mené à la destitution de Manuel Zelaya était bien "un coup d'Etat contre le pouvoir exécutif". Le rapport estime aussi que les décisions prises précédemment par Manuel Zelaya et notamment l'organisation d'un référendum ce même 28 juin, violait aussi la Constitution. Manuel Zelaya avait été expulsé vers le Costa Rica au cours d'une opération exécutée par l'armée avec l'aval de la Cour suprême et du Congrès.

Les insurgés ont depuis organisé et remporté les élections présidentielles. Forcé à l'exil ces deux dernières années, l'ex-président a pu rentrer au Honduras fin mai.