RDC : une équipe de l'ONU confirme des viols de masse dans des villages au Sud-Kivu

1 juillet 2011

Les Nations Unies a confirmé que des soldats gouvernementaux en République démocratique du Congo (RDC) ont commis des viols de masse et des actes de pillage dans des villages isolés de l'Est du pays.

Une équipe d'évaluation conjointe des Nations Unies a confirmé que des soldats gouvernementaux en République démocratique du Congo (RDC) ont commis le mois dernier des viols de masse et des actes de pillage dans des villages isolés de l'Est du pays.

Les habitants de Nyakiele, dans la province du Sud-Kivu, ont raconté à des employés de l'ONU que des troupes servant au sein des forces armées congolaises (FARDC) ont violé au moins 121 femmes et soumis les villageois à des traitements cruels et dégradants lors des attaques, qui ont eu lieu autour du 11 juin.

Les militaires, qui ont attaqué au moins un autre village dans cette zone couverte d'une épaisse forêt, ont également volé l'équivalent de 90.000 dollars en liquide et en or, ainsi que 157 chèvres, et forcé des villageois à transporter ce butin.

Une équipe d'évaluation, comprenant des responsables humanitaires et des droits de l'homme des Nations Unies, ainsi que des représentants des autorités provinciales et un employé d'une organisation non gouvernementale, s'est rendue à Nyakiele après des informations signalant des attaques.

Un porte-parole du Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH), Rupert Colville, a déclaré vendredi à des journalistes à Genève que des enquêtes plus en profondeur auront lieu pour vérifier davantage les détails de ce qui s'est passé et identifier les auteurs.

Il s'est dit choqué par ces attaques, faisant écho aux récents propos de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO) et de la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la violence sexuelle dans les conflits, Margot Wallström.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : l'ONU exhorte à poursuivre les auteurs d'un récent viol de masse

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la violence sexuelle dans les conflits, Margot Wallström, a condamné dans les termes les plus forts possibles le viol de plus de 150 civils, principalement des femmes et des filles, du 10 au 12 juin dans la région de Minembwe (Sud-Kivu), à l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), et a appelé à poursuivre les auteurs de ces crimes.