Corne de l'Afrique : l'ONU manque de fonds face à la crise alimentaire

29 juin 2011

Alors que près de neuf millions de personnes sont dans une situation d'insécurité alimentaire la chef du Programme alimentaire mondial (PAM), Josette Sheeran, a appelé la communauté internationale à agir.

Alors que près de neuf millions de personnes sont dans une situation d'insécurité alimentaire dans la Corne de l'Afrique provoquée principalement par une sécheresse sans précédent, la Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM), Josette Sheeran, a appelé la communauté internationale à agir déplorant le manque de ressources pour répondre à l'urgence.

« Une crise alimentaire régionale, qui se propage lentement, n'a peut-être pas l'impact immédiat d'une crise majeure, comme dans les cas du séisme en Haïti ou des inondations au Pakistan, mais la sécheresse et la hausse des taux de malnutrition dans la Corne touchent un plus grand nombre de personnes et ont des effets tout aussi dévastateurs », a déclaré mercredi Josette Sheeran dans un communiqué.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) prévoit de nourrir plus de 6 millions de personnes dans la région parmi les plus vulnérables, « mais les ressources sont limitées », a martelé la chef du PAM.

« Il est essentiel d'agir rapidement afin de briser le cercle infernal de la sécheresse et de la faim qui force les petits exploitants à vendre leurs outils de production dans une stratégie de survie », a-t-elle insisté.

Près de neuf millions de personnes - dont beaucoup de femmes et d'enfants – ont besoin d'une assistance humanitaire en Somalie, en Ethiopie, à Djibouti et au Kenya, ainsi que dans certaines régions de l'Ouganda.

« Alors que nous devrions renforcer nos opérations, nous avons dû réduire certains programmes en Ethiopie et en Somalie », a-t-elle déploré.

L'acheminement de l'aide alimentaire d'urgence est un élément essentiel du Plan d'action de la communauté humanitaire pour la Corne de l'Afrique. Développé en 2010, le Plan d'action a pour objectif de renforcer la résilience des communautés prises au piège de ce terrible fléau, et de protéger les atouts que possèdent ces communautés, comme les outils agricoles et le bétail, pour les aider à produire de la nourriture, a rappelé la chef du PAM.

« Tandis que nous travaillons sans relâche pour protéger les petits agriculteurs et les communautés pastorales dans la Corne de l'Afrique, nous devons également répondre aux besoins de ceux qui sont confrontés à des conditions encore plus difficiles », a souligné Mme Sheeran.

« Le conflit en Somalie continue de déplacer des civils. Chaque semaine, environ 10.000 personnes supplémentaires arrivent dans les camps de réfugiés, déjà surpeuplés, au Kenya. Le nombre d'enfants malnutris recevant un appui nutritionnel supplémentaire ou thérapeutique a triplé en 2011 - un indicateur net de la gravité du problème et de l'importance d'une réponse internationale rapide dans la région », a-t-elle conclu.

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), l'appel de fonds humanitaire de l'ONU pour la Somalie s'élève à 529 millions de dollars, il n'est financé qu'à 50%, celui du Kenya, de 525 millions de dollars n'a récolté que 54% des fonds, et Djibouti n'a collecté que 30% des 39 millions de dollars réclamés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Corne de l'Afrique : l'ONU appelle à amplifier l'aide face à la sécheresse

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) a tiré mardi la sonnette d'alarme sur la sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois dans la Corne de l'Afrique et qui touche plus de 10 millions de personnes, notamment à Djibouti, en Ethiopie, au Kenya, en Somalie et en Ouganda.