Corne de l'Afrique : l'ONU appelle à amplifier l'aide face à la sécheresse

28 juin 2011

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) a tiré mardi la sonnette d'alarme sur la sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois dans la Corne de l'Afrique et qui touche plus de 10 millions de personnes, notamment à Djibouti, en Ethiopie, au Kenya, en Somalie et en Ouganda.

« Dans toutes les zones affectées, la réponse doit être amplifiée. Les gouvernements, les donateurs et les agences d'aide doivent faire plus pour éviter que la situation ne se détériore davantage », a déclaré OCHA dans un communiqué. « La situation continue de se détériorer et le nombre de personnes dans le besoin va continuer à augmenter. Dans certaines zones, l'année 2010-2011 a été la période les plus sèche de ces 60 dernières années ».

Les taux de malnutrition des enfants vont augmenter et correspondre à plus du double du seuil d'urgence de 15%, s'inquiète l'agence. « Près de la moitié des enfants arrivés depuis le sud de la Somalie dans les camps de réfugiés en Ethiopie sont malnutris », et « les programmes d'alimentation thérapeutique ont du mal à suivre », précise OCHA.

Les prix des denrées alimentaires ont augmenté substantiellement, poussant de nombreux ménages modestes dans la précarité. Par exemple, au Kenya les prix des céréales ont augmenté de 30% à 80% dans les zones affectées. En Ethiopie, l'indice des prix de la nourriture a augmenté de près de 41% en mai dernier, comparé au même mois de l'année précédente.

« Les déplacements de populations liés à la sécheresse ont également augmenté », poursuit le communiqué d'OCHA.

« Chaque mois en moyenne environ 15.000 Somaliens fuient leur pays et arrivent au Kenya ou en Ethiopie. Alors que le conflit a été l'une des principales causes de ces déplacements, la sécheresse les a poussés au point critique », prévient OCHA.

La sécheresse provoque aussi la diminution des taux de scolarisation des enfants et peut provoquer des tensions au sein des populations sur le partage des ressources, prévient l'agence onusienne.

L'appel de fonds humanitaire pour la Somalie s'élève à 529 millions de dollars, il n'est financé qu'à 50%, celui du Kenya, de 525 millions de dollars n'a récolté que 54% des fonds, et Djibouti n'a collecté que 30% des 39 millions de dollars réclamés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Corne de l'Afrique : la FAO juge urgent d'aider les bergers et fermiers face à la sécheresse

Dans la Corne de l'Afrique, le nombre de personnes confrontées à de graves pénuries alimentaires devrait augmenter à l'heure où les effets de la sécheresse, conjugués à la hausse des prix des denrées alimentaires et des carburants, continuent de handicaper la région, a prévenu mardi l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).