L'actualité mondiale Un regard humain

Yémen : le Conseil de sécurité inquiet de la dégradation de la situation

Yémen : le Conseil de sécurité inquiet de la dégradation de la situation

media:entermedia_image:08b144bb-a5fe-4dde-8104-b2372fb77345
Les membres du Conseil de sécurité se sont dits vendredi gravement préoccupés par la détérioration des conditions de sécurité et de la situation humanitaire au Yémen. Ils ont exhorté les parties à faire preuve de la plus grande retenue et à entamer un dialogue politique sans exclusive.

Les membres du Conseil de sécurité ont entendu vendredi un exposé de Jamal Benomar, Conseiller spécial pour le Yémen, concernant la situation au Yémen.

Dans une déclaration à la presse lue par la Présidence du Conseil de sécurité, qui est occupée en juin par le Gabon, les membres du Conseil se sont par ailleurs « félicités de la médiation engagée par le Conseil de coopération du Golfe en vue d’aider les parties à parvenir à un accord. »

Ils ont également salué l’annonce d’une mission au Yémen du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), prévue du 27 juin au 6 juillet 2011.

Le HCDH a indiqué vendredi qu'une équipe de trois experts sera au Yémen à partir de lundi pour collecter des informations sur la situation des droits de l'homme. Elle rencontrera des responsables gouvernementaux, des défenseurs des droits de l'homme, des victimes des violations des droits, des membres de l'opposition politique et de la société civile, des dirigeants religieux ainsi que d'autres agences de l'ONU. vendredi.

L'équipe, dont le voyage s'effectuera avec la coopération du ministre yéménite des affaires étrangères, essaiera également de rencontrer des personnes déplacées et a l'intention de se rendre dans des centres médicaux et des centres de détention dans un certain nombre de villes.

Après une évaluation préliminaire, l'équipe rédigera un rapport qui inclura des recommandations pour les parties prenantes, dont les parties responsables au Yémen et la communauté internationale.

Le rapport de la mission sera rendu public et présenté au Conseil des droits de l'homme lors de sa prochaine session en septembre.