Soudan : l'ONU condamne l'arrestation de six de ses employés à Kadugli

23 juin 2011

La Mission des Nations Unies pour le Soudan (MINUS) a fermement condamné jeudi l'arrestation par les services de renseignements militaires soudanais de six de ses employés nationaux qui étaient en train de partir de l'aéroport de Kadugli, capitale de la région du Sud-Kordofan, pour se rendre à Wau, la capitale de l'État du Bahr el-Ghazal occidental.

Selon l'Accord sur le statut des forces signé par le gouvernement du Soudan et la Mission, « le gouvernement est obligé de présenter au Représentant spécial de l'ONU des preuves avant de prendre toutes mesures légales contre les membres, nationaux ou internationaux de la MINUS, y compris les arrêter », a indiqué jeudi la Mission onusienne dans un communiqué.

La MINUS s'est dit « très inquiète pour la sûreté et la sécurité de son personnel et demande leur libération immédiate à moins que des preuves d'activités illégales ne soient présentées par les autorités locales ».

« La détention provisoire et le mauvais traitement de quatre Casques bleus la semaine dernière et l'arrestation hier de membres du personnel national constituent des violations claires et troublantes de l'Accord sur le statut des forces », poursuit la Mission onusienne dans son communiqué.

La Mission appelle les parties à « respecter l'Accord sur le statut des forces et à faire respecter leurs engagements pour protéger les civils et pour garantir la liberté de mouvement de tous les membres du personnel des Nations Unies, indépendamment de leur origine, de leur ethnie ou de leurs affiliations politiques ».

Depuis plusieurs semaines, le Sud-Kordofan est le théâtre d'affrontements entre les forces du Nord et du Sud-Soudan alors que le Sud-Soudan s'apprête à accéder à l'indépendance le 9 juillet. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), plus de 70.000 personnes sont déplacées à cause des affrontements meurtriers.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan : l'ONU inquiète de l'impact du conflit sur les civils dans le Sud-Kordofan

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a tiré la sonnette d'alarme sur la situation sécuritaire et humanitaire dans l'Etat du Sud-Kordofan, au Soudan, et les conséquences pour les civils.