Libye : Ban Ki-moon appelle à poursuivre une action concertée

18 juin 2011

Alors qu'un accord pour mettre fin à la crise en Libye est loin d'être conclu, un processus de négociation est en cours sous les auspices des Nations Unies.

Alors qu'un accord pour mettre fin à la crise en Libye est loin d'être conclu, un processus de négociation est en cours sous les auspices des Nations Unies et il est nécessaire que la communauté internationale continue d'agir de manière concertée, a souligné samedi le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à l'occasion d'une réunion sur la Libye.

Le Secrétaire général participait par téléconférence à la troisième réunion de haut niveau des organisations régionales sur la Libye, qui se déroulait au Caire avec l'Union africaine, l'Union européenne, la Ligue des Etats arabes et l'Organisation de la conférence islamique.

"Le Secrétaire général a exprimé sa forte préoccupation concernant la poursuite de la violence et l'impact humanitaire des combats en Libye. Il a souligné l'importance d'un effort coordonné et d'un message cohérent de la communauté internationale aux acteurs sur le terrain en Libye", a dit son porte-parole dans un communiqué.

"Chaque jour qui passe signifie davantage de troubles pour la population de Libye, la situation est très instable et les lignes de front ne cessent de changer. Il est important que nous continuions à travailler ensemble", a dit le Secrétaire général lors de cette réunion, selon son porte-parole.

Ban Ki-moon a rappelé que trouver une solution politique à la crise en Libye était la priorité des Nations Unies. Il a souligné le rôle joué par son Envoyé spécial Abdul Ilah Khatib dans le processus de négociation en cours.

S'agissant de la situation humanitaire, le Secrétaire général a noté des pénuries de stocks de nourriture et de carburant et des inquiétudes croissantes concernant l'accès à l'eau et aux soins médicaux. Il a également noté une épidémie de rougeole signalée récemment dans la ville de Sabha, au sud-ouest, et un manque de vaccins et d'autres médicaments dans le pays.

"Les efforts humanitaires des Nations Unies ont lieu dans des circonstances extrêmement difficiles", a dit le Secrétaire général.

Il a également déclaré qu'il continuerait à insister, auprès des dirigeants mondiaux et d'autres interlocuteurs clés, sur l'importance de la planification post conflit concernant la Libye.

Vendredi, le Secrétaire général a parlé au téléphone avec le Premier ministre libyen Baghdadi al-Mahmoudi et a exprimé sa profonde préoccupation concernant la situation humanitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'aide alimentaire du PAM atteint 500.000 Libyens touchés par les hostilités

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a indiqué vendredi avoir fourni une aide alimentaire vitale à plus de 500.000 personnes affectées par le conflit en Libye.