L'aide alimentaire du PAM atteint 500.000 Libyens touchés par les hostilités

L'aide alimentaire du PAM atteint 500.000 Libyens touchés par les hostilités

Un convoi apporte des fournitures alimentaires dans des zones de Libye qui n'ont pas reçu d'aide depuis décembre.
Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a indiqué vendredi avoir fourni une aide alimentaire vitale à plus de 500.000 personnes affectées par le conflit en Libye.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a indiqué vendredi avoir fourni une aide alimentaire vitale à plus de 500.000 personnes affectées par le conflit en Libye.

Le PAM a débuté la livraison de nourriture, par voie maritime et aérienne, à destination de la Libye, peu après le début du conflit le 9 mars. A ce jour, les distributions ont concerné plus de 270.000 personnes dans l'est du pays, 136.000 personnes dans l'ouest (principalement dans la région des montagnes de Nefoussa), et 125.000 personnes supplémentaires dans la ville de Misrata.

« Pour le PAM, la priorité a été de mobiliser l'aide alimentaire à destination des populations les plus vulnérables touchées par la faim, en particulier les personnes vivant dans les zones sévèrement affectées par le conflit, comme celle de Misrata », a déclaré le Directeur régional du PAM pour le Moyen-Orient, l'Asie centrale et l'Europe de l'Est, Daly Belgasmi.

Depuis début avril, le PAM a envoyé 1.600 tonnes d'aide alimentaire aux populations de la ville de Misrata, assez pour nourrir 125.000 personnes pendant un mois. Par ailleurs, quelques 2.000 tonnes d'aide sont actuellement en route.

Le PAM a prolongé son opération régionale d'urgence pour l'Afrique du Nord de trois mois jusqu'à la fin août, pour un coût global de 100 millions de dollars. Cela devrait permettre de couvrir les besoins de 1,5 million de personnes touchées par les violences en Libye et dans les pays voisins. A ce jour, l'opération d'urgence a seulement reçu un quart des fonds nécessaires.

L'accès aux denrées alimentaires à l'intérieur de la Libye, en particulier dans les zones fortement touchées par les combats, où le prix de certaines de ces denrées a plus que doublé, suscite de plus en plus d'inquiétudes. La Libye est un pays à déficit vivrier qui dépend fortement des importations. Le système public de distribution alimentaire subit actuellement de fortes pressions, car les stocks alimentaires sont consommés sans être réapprovisionnés.

Au-delà de la fourniture de denrées alimentaires, le PAM est le chef de file pour la fourniture de services logistiques et de télécommunications à l'ensemble de la communauté humanitaire. Une opération spéciale de logistique ainsi qu'un appui aux technologies de l'information et de télécommunication a également été prolongée de trois mois, pour un coût global de 6,4 millions de dollars.

Le PAM gère également le Service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS), qui, jusqu'à présent, a transporté plus de 650 passagers - principalement des travailleurs humanitaires et des membres d'agences d'aide humanitaire - sur plus de 20 vols entre Malte, Le Caire, Benghazi et Djerba.