Soudan : le PAM achemine de l'aide, les combats continuent dans le Sud-Kordofan

16 juin 2011

Alors que les affrontements continuent dans l'Etat du Sud-Kordofan, au Soudan, plus de 26.500 personnes déplacées par ces combats ont reçu une assistance du Programme alimentaire mondial (PAM), a indiqué l'agence onusienne dans un communiqué publié jeudi.

Les hostilités continuent d'entraver les efforts déployés par le PAM pour atteindre les personnes qui ont dû fuir les violences. Malgré la dégradation de la situation sécuritaire, le PAM est parvenu cette semaine à distribuer des rations alimentaires à 8.500 personnes qui ont trouvé refuge près de l'enceinte de la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS) à Kadugli, capitale du Sud-Kordofan.

En raison de l'insécurité permanente, le PAM n'a pas pu atteindre son entrepôt à Kadugli, où 620 tonnes de nourriture sont stockées. Afin de répondre aux besoins d'urgence des déplacés, l'agence a acheminé cinq camions, transportant 300 tonnes de nourriture, de son entrepôt à El Obeid vers le complexe de la MINUS.

A Heiban, 3.000 déplacés supplémentaires ont reçu l'équivalent de 15 jours de rations et 4.000 déplacés à Kauda ont reçu 15 jours de rations complètes. Le personnel du PAM, ainsi que le personnel de la MINUS et d'autres organisations ont également distribué des vivres à 11.000 personnes déplacées dans la ville de Talodi dans le Sud-Kordofan.

Le PAM travaille avec tous les partenaires afin de trouver des routes alternatives pour acheminer l'aide alimentaire jusqu'aux personnes qui ont fui vers les zones reculées, a expliqué l'agence dans son communiqué.

Avant le début du conflit, le PAM fournissait déjà une aide alimentaire à près de 400.000 personnes dans le Sud-Kordofan à travers divers programmes : repas scolaires, activités de « vivres contre formation », « vivres contre travail » et « vivres contre reconstruction ».

L'agence a été contrainte de relocaliser 34 des 39 membres de son personnel travaillant dans le Sud-Kordofan en raison de la détérioration de la situation sécuritaire à Kadugli et dans le reste de l'État.

Mercredi, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé sa « profonde inquiétude » sur la détérioration de la situation sécuritaire et l'escalade de violence dans l'Etat du Sud-Kordofan, au Soudan, et a exhorté les parties en conflit à cesser les affrontements.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan : Ban Ki-moon exhorte les parties à cesser le feu dans le Sud-Kordofan

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé mercredi « sa profonde inquiétude sur la détérioration de la situation sécuritaire et l'escalade de violence dans l'Etat du Sud-Kordofan », au Soudan, et a exhorté les parties en conflit à cesser les affrontements.