Au Caire, l'ONU organise un forum sur la transition démocratique

6 juin 2011

Un forum permettant à des pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine qui ont connu des transitions démocratiques ces dernières années de partager leurs expériences a été inauguré, dimanche, au Caire, en Egypte, par l'administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Helen Clark, et le Premier ministre d'Egypte, Essam Sharaf.

Un forum permettant à des pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine qui ont connu des transitions démocratiques ces dernières années de partager leurs expériences a été inauguré, dimanche, au Caire, en Egypte, par l'administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Helen Clark, et le Premier ministre d'Egypte, Essam Sharaf.

L'objectif est de partager les expériences du passé afin qu'elles guident les pays d'Afrique et du Moyen-Orient actuellement en transition.

La réunion de deux jours intitulée « Forum international sur les voies de transitions démocratiques : expériences internationales, leçons apprises et la voie de l'avenir » doit permettre d'enrichir le débat en cours sur la démocratie et le développement en Egypte, en Tunisie et ailleurs dans la région arabe, indique le communiqué de presse du PNUD.

L'ancienne présidente du Chili, Michelle Bachelet, et l'ancien président d'Indonésie, BJ Habibie, ont témoigné dès l'ouverture du forum de leurs expériences de la transition démocratique et ont partagé leurs idées.

« La transition est un processus unique qui doit répondre aux aspirations du peuple de chaque pays. À travers de différentes transitions cependant, des questions similaires ont été soulevées sur la façon de gérer le rythme du changement, d'élargir la participation politique, de déterminer des modèles économiques et de s'attaquer aux inégalités. Cette rencontre offre l'occasion d'entendre des personnes qui ont joué un rôle important dans les transitions dans leur propre pays et d'avoir un aperçu de leur expérience », a déclaré Helen Clark.

Les sessions thématiques de la première journée de la conférence ont permis à d'anciens Hauts responsables d'Afrique du Sud, d'Indonésie, du Chili et du Mexique de partager et de réfléchir sur leurs expériences avec des représentants du gouvernement et de la société civile d'Egypte, de Tunisie, de Jordanie et du Maroc.

Les étudiants des universités du Caire, d'Alexandrie et d'Assiout en Egypte, et de l'Université de Jordanie, ont suivi les travaux du forum tout au long de la première journée via une vidéo en streaming et ils ont pu apporter leurs idées et poser leurs questions aux orateurs par courrier électronique.

« Les expériences de transitions démocratiques dans d'autres régions du monde, surtout dans le Sud, constituent un réservoir de leçons utiles », a déclaré Directeur de Bureau régional du PNUD pour les Etats arabes, Amat Al Alim Alsoswa qui a ajouté, « nous espérons que le dialogue que nous avons entamé aujourd'hui sera bénéfique pour les pays arabes qui sont en train de façonner leur avenir ».

La deuxième journée de la conférence, lundi, tournera autour de deux sessions thématiques qui porteront sur « La justice et les droits de l'homme » et « Les transformations macro-économique et surmonter les disparités socio-économiques ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pillay : le printemps arabe doit mener à une transition démocratique complète

Les mesures prometteuses prises par certains pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient pour répondre aux demandes de changement doivent être suivies d'autres réformes pour assurer une transition démocratique complète, selon la Haut Commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay.