Soudan: l'ONU appelle de nouveau à la retenue dans la zone d'Abyei

6 juin 2011

La Mission des Nations Unies pour le Soudan (MINUS) a exprimé lundi son inquiétude « sur la situation sécuritaire dans la zone d'Abyei et dans l'Etat du Sud Kordofan » et a « appelé les parties à éviter toute escalade de violence qui provoquerait des pertes de vies humaines supplémentaires ».

La Mission des Nations Unies pour le Soudan (MINUS) a exprimé lundi son inquiétude « sur la situation sécuritaire dans la zone d'Abyei et dans l'Etat du Sud Kordofan » et a « appelé les parties à éviter toute escalade de violence qui provoquerait des pertes de vies humaines supplémentaires ».

« Dans la zone d'Abyei, les pillages continuent malgré la présence des Forces armées soudanaises (FAS) qui avaient assuré qu'elles y mettraient un terme. Nous exhortons les FAS à intervenir afin de stopper ces actes criminels », a fait savoir la MINUS par communiqué.

« La MINUS a également exhorté les FAS a immédiatement relâcher tous les civils qui sont toujours emprisonnés et à permettre un accès inconditionnel à toutes les parties de la zone d'Abyei », poursuit la MINUS par voie de communiqué.

La mission onusienne a aussi appelé les FAS à immédiatement cesser leurs tirs d'artillerie à

proximité du complexe de la MINUS.

Enfin, la MINUS a exprimé son inquiétude sur les incidents sécuritaires qui se sont déroulés dimanche à Kadugli et Um Derein et l'Etat du Sud-Kardofan.

« Nous exhortons les parties à faire preuve d'un maximum de retenue dans la résolution de leur dispute et de reprendre le dialogue dans le but de calmer les tensions », a conclu la MINUS.

La région d'Abyei, qui se situe à la limite entre le Nord et le Sud-Soudan, est en proie à des affrontements depuis plusieurs mois. L'Accord de paix global qui a mis fin en 2005 à la guerre civile entre le Nord et le Sud du Soudan prévoyait l'organisation d'un référendum d'autodétermination à Abyei en janvier 2011, en même temps que celui sur l'autodétermination du Sud-Soudan. Faute d'accord sur la composition d'une commission électorale, le scrutin avait été reporté. Le Sud-Soudan de son côté a voté massivement pour la sécession, qui entrera en vigueur le 9 juillet 2011.

Les parties au conflit ont signé les 13 et 17 janvier 2011 les Accords de Kadugli et le 4 mars l'Accord d'Abyei, qui prévoient notamment le retrait de toutes les forces armées non-autorisées et le déploiement d'une force de sécurité mixte appuyée par la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité exige le retrait du gouvernement soudanais d'Abyei

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exigé vendredi que le gouvernement soudanais se retire immédiatement d'Abyei, une région qui se situe à la limite du Nord et du Sud-Soudan et qui doit décider par référendum si elle veut être rattachée ou non au Sud-Soudan après l'accession de ce dernier à l'indépendance le 9 juillet.