Le HCR demande une protection pour les enfants que l'Australie veut renvoyer

Le HCR demande une protection pour les enfants que l'Australie veut renvoyer

media:entermedia_image:3a9c5f52-d604-4ffb-bdaf-5550169f8e2e
Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s'est inquiété vendredi des propos du ministre australien de l'immigration, Chris Bowen, qui a déclaré vouloir poursuivre le projet de renvoi vers la Malaisie de migrants mineurs non accompagnés arrivés par la mer et cherchant l'asile.

« Un projet de mémorandum entre la Malaisie et l'Australie est actuellement à l'étude et il a été partagé avec le HCR mais l'annonce d'hier soir n'est pas quelque chose dont nous avons été informés à l'avance », a déclaré un porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d'une conférence de presse à Genève.

« Nous ne sommes pas en mesure d'apporter notre soutien au texte tel qu'il existe actuellement en raison de l'absence de garanties de protection tel que nous les réclamons », a-t-il ajouté. Ce projet de mémorandum entre la Malaisie et l'Australie fait partie d'un accord bilatéral plus large entre les deux pays pour gérer les questions de demandes d'asile.

Le HCR rappelle que concernant les transferts, il réclame « des garanties de protection à mettre en place pour protéger les groupes vulnérables, en particulier les enfants non accompagnés ».

Le 25 mai dernier, la Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, avait déclaré, suite à une visite en Australie, que le pays avait un attachement historique aux droits de l'homme mais que des problèmes demeuraient, notamment liés au traitement des demandeurs d'asiles, et que le pays devait améliorer sa réponse à ces problèmes.