Soudan : le PAM distribue une aide alimentaire à 45.000 déplacés à Abyei

1 juin 2011

Le Programme alimentaire mondial (PAM) est parvenu à acheminer des stocks d'aide alimentaire pour 45.000 personnes déplacées dans la zone d'Abyei, en proie à des affrontements violents entre l'Armée de libération du peuple du Soudan et les forces armées soudanaises.

« Nous avons des partenaires sur le terrain qui nous ont aidé à distribuer l'aide alimentaire rapidement à ceux qui en avaient besoin », a déclaré mercredi le Directeur régional du PAM au Soudan, Amer Doaoudi, dans un communiqué.

Le PAM a distribué une assistance alimentaire à plus de 25.000 personnes déplacées dans l'Etat de Warrap où des milliers de personnes de la zone d'Abyei ont fui. Les déplacés ont reçu une ration de nourriture qui doit leur permettre de s'alimenter pendant un mois. Environ 2.800 personnes ont également reçu une aide alimentaire dans l'Etat du Bhar-el-Ghazal Ouest.

L'agence a également réussi à distribuer son aide alimentaire à plus de 18.000 personnes dans la ville d'Abyei où les opérations avaient été interrompues à cause des affrontements violents.

Le PAM prévoit d'envoyer plus de 2.000 tonnes de céréales à Wunrock dans le Comté de Twic où l'agence a établi un bureau de réponse à l'urgence humanitaire d'Abyei. Le PAM a également monté un entrepôt de stockage à Turalei afin de pré-positionner les stocks d'aide destinés aux populations déplacées dans le Comté de Twic. L'agence a aussi déployé 30 personnes supplémentaires afin de gérer les stocks et la distribution.

Mardi, le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) estimait à plus de 31.000 le nombre de personnes déplacées dans l'Etat de Warrap et 27.961 autres dans la ville d'Agok, qui fait partie de la circonscription d'Abyei.

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), seulement 31% de l'appel de fonds d'urgence a été collecté pour financer les opérations humanitaires au Sud-Soudan, soit 178 millions de dollars sur les 577 millions réclamés.

La région d'Abyei, qui se situe à la limite entre le Nord et le Sud-Soudan, est en proie à des affrontements depuis plusieurs mois. L'Accord de paix global qui a mis fin en 2005 à la guerre civile entre le Nord et le Sud du Soudan prévoyait l'organisation d'un référendum d'autodétermination à Abyei en janvier 2011, en même temps que celui sur l'autodétermination du Sud-Soudan. Faute d'accord sur la composition d'une commission électorale, le scrutin avait été reporté. Le Sud-Soudan de son côté a voté massivement pour la sécession, qui entrera en vigueur le 9 juillet 2011.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan : l'ONU appelle à un cessez-le-feu à Abyei et aide les déplacés

Après une récente escalade de la violence dans la zone d'Abyei, au Soudan, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy, a appelé mardi les autorités soudanaises et celles du Sud-Soudan à respecter les accords de paix et à revenir à la table des négociations.