HCR : au moins 10 morts à bord d'un bateau de passeurs dans le golfe d'Aden

31 mai 2011

Au moins 10 personnes ont perdu la vie lors d'une nouvelle tragédie liée à la traite d'êtres humains à bord d'un bateau de passeurs dans le golfe d'Aden. L'embarcation venait d'effectuer une traversée de deux jours depuis la Somalie vers le Yémen, a indiqué mardi le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Selon les premières informations rapportées par des survivants retrouvés sur la côte yéménite vers Al Hamra, à environ 200 kilomètres à l'est d'Aden, le bateau de passeurs, qui comptait initialement 115 passagers, avait quitté dimanche matin tôt Bossasso, au Puntland, dans le nord de la Somalie. Dix Ethiopiens sont morts asphyxiés durant la traversée vers le Yémen car les passeurs avaient entassé et enfermé 25 personnes dans la salle des machines sans ventilation. Les rescapés ont indiqué que des corps sans vie avaient été jetés à la mer environ sept heures après le départ.

Quatre autres passagers auraient péri dans les vagues après que les passeurs, craignant d'être repérés par la marine yéménite, aient forcé les passagers restants à sauter par-dessus bord au large de la côte. Après un voyage épuisant, ces passagers étaient trop fatigués pour nager et ils ont succombé dans la mer agitée.

« Nous condamnons le traitement inhumain et sans scrupule des passeurs envers les réfugiés et d'autres personnes cherchant désespérément à fuir la violence, les abus des droits humains et une vie sans perspective d'avenir dans la corne de l'Afrique », a dit Erika Feller, Haut Commissaire assistante du HCR en charge de la protection. « Nous avons déjà été témoins de tragédies semblables, isolées et ponctuelles, mais jamais à une telle échelle. Cela en dit long sur le mépris absolu des passeurs pour la vie humaine. »

Mardi matin, le partenaire local du HCR au Yémen, Society for Humanitarian Solidarity, a retrouvé les corps sans vie d'un homme et d'une femme qui ont été enterrés le jour même dans le cimetière local situé près d'Al Hamra. Les 101 survivants, pour la plupart des Ethiopiens, ont été transférés aujourd'hui au centre de réception d'Ahwar pour y recevoir des soins.

108 personnes auraient trouvé la mort par noyade ou auraient été victimes de traversées périlleuses du golfe d'Aden depuis le début de cette année, contre seulement 15 pour toute l'année 2010.

Plus de 9.000 Somaliens et 27.000 Ethiopiens sont déjà arrivés au Yémen par bateau cette année.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

HCR : les réfugiés somaliens toujours plus nombreux dans la Corne de l'Afrique

Le Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) a exprimé vendredi sa vive inquiétude sur la dégradation constante de la situation en Somalie, contraignant un nombre toujours plus important de Somaliens à fuir. Le nombre de réfugiés somaliens arrivés dans les pays voisins au cours du premier trimestre de cette année a plus que doublé par rapport à la même période de 2010.