L'ONU sonne l'alarme sur les meurtres de procureurs en Amérique centrale

31 mai 2011

Le Haut commissariat aux droits de l'homme des Nations Unies (HCDH) a sonné l'alarme mardi sur ce qui apparaît comme une tendance récente à l'assassinat de procureurs au Guatemala et au Honduras, ainsi que sur la vulnérabilité croissante des défenseurs des droits de l'homme dans ces deux pays d'Amérique centrale.

« Nous sommes extrêmement préoccupés par la tendance apparente à cibler des procureurs en Amérique centrale, ce qui semble être l'œuvre de groupes appartenant au crime organisé », a déclaré le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d'une conférence de presse à Genève.

Le 24 mai, au Guatemala, le procureur auxiliaire de Coban dans le département d'Alta Verapaz, Allan Stwolinsky, a été retrouvé décapité et son corps déposé dans un sac plastique devant la maison du gouverneur. Selon le HCDH, le procureur général et le ministre de l'Intérieur tiennent le cartel mexicain « Los Zetas » pour responsable de l'assassinat et l'ont lié à la saisie de 453 kg de cocaïne, coordonnée par le procureur auxiliaire Allan Stwolinsky.

Rupert Colville a noté que ce meurtre a eu lieu le lendemain du massacre brutal de 27 travailleurs agricoles dans la région de Petén, qui est également attribué à Los Zetas.

« Nous avons exprimé notre soutien au procureur général et avons exprimé notre inquiétude face à une situation où 'Los Zetas' aurait pour intention de répandre la terreur parmi les habitants de Coban et de saper les efforts du procureur général pour lutter contre la criminalité et l'impunité », a déclaré le porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l'homme.

Au Honduras, un procureur de la ville de San Pedro Sula, Raul Reyes Carbajal, a été abattu le 28 mai par plusieurs hommes qui ont tiré sur lui alors qu'il conduisait en rentrant de son travail. Selon des témoins, M. Reyes a d'abord été touché dans sa voiture, il a perdu le contrôle et percuté un bus, puis ses assaillants ont de nouveau tiré sur lui.

M. Reyes fut le coordonnateur du bureau du procureur à Puerto Cortes pendant un mois, et il avait auparavant coordonné une unité spéciale contre le crime organisé. Cet assassinat survient au moment où le ministère public avait décidé d'enquêter à San Pedro Sula sur les meurtres de sept jeunes -qui auraient été liés aux gangs- lors d'une opération de police, quelques jours plus tôt.

Le Haut commissariat a également exprimé son inquiétude sur la vulnérabilité croissante des défenseurs des droits de l'homme dans ces deux pays. Au Guatemala, rien que pour l'année 2010, 250 défenseurs des droits de l'homme ont été victimes d'attaques et huit ont été tués. Au Honduras, le HCDH se dit également de plus en plus préoccupé par la situation des défenseurs des droits de l'homme, mais aussi des journalistes et des personnes appartenant à la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre (LGBT).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU octroie des fonds pour soutenir la consolidation de la paix au Guatemala

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé l'octroi d'une contribution de 10 millions de dollars du Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix afin de soutenir les efforts destinés à renforcer les systèmes de sécurité et judiciaire au Guatemala ainsi que le respect des droits de l'homme dans ce pays.