Ban Ki-moon inquiet d'éventuelles nouvelles flottilles pour Gaza

27 mai 2011

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a envoyé des lettres aux gouvernements des pays méditerranéens exprimant son inquiétude sur les récentes informations dans la presse faisant état de préparatifs pour d'éventuelles nouvelles flottilles à destination de Gaza, un an après un incident sanglant impliquant une flottille partie de Turquie.

Dans ces lettres, le chef de l'ONU estime que « l'assistance et les biens destinés à Gaza doivent être acheminés par les points de passage légitimes et les canaux établis ». Il exhorte tous les gouvernements concernés « à utiliser leur influence pour décourager de telles flottilles qui peuvent potentiellement aboutir à un conflit violent », a indiqué vendredi son porte-parole dans une déclaration publiée vendredi.

Ban Ki-moon exhorte toutes les parties, « y compris le gouvernement israélien, à agir de manière responsable et avec précaution pour éviter tout incident violent » et réitère sa conviction « que les flottilles n'aideraient pas à résoudre les problèmes économiques de Gaza ». Il admet toutefois que la situation dans ce territoire « reste intenable ».

Le Secrétaire général de l'ONU appelle le « gouvernement d'Israël à prendre de nouvelles mesures constructives et radicales pour mettre un terme à l'enfermement de Gaza, dans le cadre de la résolution 1860 (2009) du Conseil de sécurité ».

Le 31 mai 2010, neuf civils sont morts et plusieurs autres ont été blessés lors d'un incident visant une flottille de navires partie de Turquie pour amener de l'aide à la population de Gaza, qui est soumise à un blocus par Israël depuis 2007.

Dans un rapport publié en septembre 2010, une Mission internationale indépendante d'établissement des faits créée par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies avait conclu que les militaires israéliens avaient manifesté une « violence totalement inutile » lors de leur interception de cette flottille.

De son côté, le panel de personnalités créé début août 2010 par le Secrétaire général de l'ONU pour examiner le même incident n'a pas encore remis ses conclusions et a demandé davantage de temps.

« Les quatre membres du panel ont convenu qu'ils avaient besoin de davantage de temps pour produire leur rapport final et pour explorer la possibilité d'arriver à un consensus sur les conclusions », a indiqué vendredi le porte-parole du Secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Flottille pour Gaza : une mission d'enquête accuse Israël de violence inutile

Les militaires israéliens ont manifesté une « violence totalement inutile » lors de leur interception d'une flottille se rendant à Gaza le 31 mai, a déclaré lundi à Genève le juge Karl Hudson-Phillips, chef de la Mission internationale indépendante d'établissement des faits créée par le Conseil des droits de l'homme.