L'UNESCO facilite des consultations sur la préservation du temple de Preah Vihear

27 mai 2011

A l'issue de trois jours de consultations à Paris entre le Cambodge et la Thaïlande sur la question de la conservation du site de Preah Vihear inscrit au Patrimoine mondial, la Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, qui a facilité ces consultations, s'est dite satisfaite de voir les deux parties affirmer leur volonté de préserver le temple mais déçue qu'aucun accord n'ait pu aboutir.

La délégation du Cambodge était conduite par le vice-Premier ministre, Sok An, et celle de la Thaïlande par le ministre des ressources naturelles et de l'environnement, Suwit Khunkitti. Les consultations ont eu lieu en amont de la 35e session du Comité du patrimoine mondial qui se tiendra au siège de l'UNESCO à Paris, du 19 au 29 juin, et pendant laquelle la préservation du temple de Preah Vihear, situé à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande, doit être abordée.

Exprimant sa déception qu'aucun accord n'ait pu aboutir sur des mesures concrètes, Irina Bokova a appelé « les deux pays à poursuivre leurs efforts afin de parvenir à un accord avant la session du Comité du patrimoine mondial en juin, dans un esprit de coopération et de dialogue constructif. »

Selon l'UNESCO, les consultations, qui se sont tenues dans une atmosphère ouverte de dialogue et de coopération, visaient à favoriser la compréhension sur les questions relatives au site du Patrimoine mondial et à aboutir à un accord afin d'améliorer son état de conservation suite aux menaces récentes le concernant.

En février dernier, Irina Bokova avait exprimé ses inquiétudes suite aux affrontements autour du temple et souligné que « le patrimoine mondial ne devrait jamais être une source de conflit ». Datant du XIe siècle, le temple de Preah Vihear a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2008.

Selon la presse, le temple de Preah Vihear s'est trouvé sous les tirs croisés de troupes du Cambodge et de la Thaïlande à cause d'un litige frontalier entre les deux pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Cambodge et Thaïlande : Ban Ki-moon préoccupé par de nouveaux combats

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est préoccupé par les informations faisant état de nouveaux combats ces deux derniers jours entre des troupes cambodgiennes et thaïlandaises à la frontière entre les deux pays, qui auraient plusieurs morts des deux côtés, a déclaré samedi son porte-parole.