Ban Ki-moon participe au Sommet du G8 à Deauville, en France

26 mai 2011
Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, est arrivé jeudi à Deauville, en France, pour assister au Sommet des pays les plus industrialisés (G8), au cours duquel il participera à des sessions de travail et rencontrera un certain nombre de chefs d'Etat.

Le chef de l'ONU doit notamment s'exprimer vendredi lors d'une session sur les crises régionales africaines : en Côte d'Ivoire, où la situation se stabilise suite à la crise postélectorale ; en Somalie, où le gouvernement fédéral de transition fait encore face à de nombreux défis ; et au Soudan, où les événements en cours à Abyei sont une source d'inquiétude pour la communauté internationale.

Ban Ki-moon a participé mercredi à un Sommet extraordinaire de l'Union africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie, où il a évoqué la situation dans ces trois pays.

En Côte d'Ivoire, Ban Ki-moon a déclaré avoir observé des signes de « retour à la normale » lors de sa visite dans le pays quelques jours auparavant, mais il a estimé que le redressement était « encore lent et fragile » et que « le risque d'un nouveau conflit armé était élevé ».

Lors de ce même discours, il a évoqué la situation en Somalie en saluant les progrès effectués par les autorités somaliennes pour améliorer la sécurité mais en déplorant les tensions politiques au sein des Institutions fédérales de transition qui faisaient « perdre patience au Conseil de sécurité ». Il a noté que « le processus de paix était à un point critique » et que la situation humanitaire était inquiétante.

A Addis-Abeba, Ban Ki-moon a enfin évoqué le Soudan et déclaré qu'il fallait faire comprendre aux parties en conflit que la confrontation militaire dans la zone Abyei, qui se situe à la limite entre le Nord et le Sud-Soudan, n'était pas une option.

Le Secrétaire général doit également participer à une session de travail du G8 sur le vent de changement dans les pays arabes, de la Tunisie à l'Egypte, en passant par la Libye, la Syrie, le Yémen et Bahreïn.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.