Népal : l'ONU salue une loi contre les discriminations fondées sur la caste

25 mai 2011
Jyoti Sanghera, du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme au Népal.

Le bureau du Haut commissariat aux droits de l'homme des Nations Unies au Népal (HCDH-Népal) et la Commission nationale Dalit népalaise ont salué, mercredi, l'adoption par le Parlement du Népal d'une nouvelle loi contre la discrimination fondée sur la caste et l'intouchabilité qui interdit la discrimination envers ceux considérés comme appartenant aux basses castes et hors castes, appelés les « Dalits » ou les « intouchables ».

Cette nouvelle loi était en attente d'un vote au Parlement depuis deux ans, selon un communiqué publié par le HCDH-Népal et la Commission nationale Dalit. Elle stipule que la discrimination fondée sur la caste et l'intouchabilité est interdite dans les sphères publique et privée, et augmente les peines punissant les agents publics reconnus coupables de discrimination.

La nouvelle loi implique également que les responsables indemnisent les victimes de discrimination et elle criminalise l'incitation à la discrimination par la caste.

« C'est la première fois que le Népal adopte une législation spécifique pour répondre aux crimes graves liés à la discrimination fondée sur la caste et l'intouchabilité», a souligné la chef du bureau HCDH-Népal, Jyoti Sanghera. « Il est maintenant essentiel de veiller à sa mise en œuvre effective, de prendre des mesures appropriées telles que la sensibilisation du grand public et la formation de la police », a-t-elle ajouté.

Selon le HCDH et la Commission nationale Dalit, la discrimination demeure répandue au Népal et a été jugée responsable de l'exclusion politique, sociale et économique de millions de Népalais sur la base du sexe, de la caste, de l'appartenance ethnique, mais aussi des handicaps, de l'orientation sexuelle et de la religion.

Les deux organismes continuent de recenser des cas d'agressions physiques, des incendies criminels, des déplacements forcés, des violences sexuelles et des cas d'exploitation au travail résultant de la discrimination fondée sur la caste.

Bijul Bishwakarma, le Président de la Commission nationale Dalit du Népal a dit qu'il espérait que l'adoption de cette nouvelle loi constitue une étape importante pour que les Dalits, qui ont subi des souffrances extrêmes dues à la discrimination depuis des siècles, aient enfin accès à la justice.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.