Journée de l'Afrique : l'ONU appelle à donner plus d'opportunités à la jeunesse

25 mai 2011

A l'occasion de la célébration de la Journée de l'Afrique mercredi, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a jugé nécessaire de donner davantage de pouvoir et d'opportunités aux jeunes Africains pour garantir une croissance économique durable.

A l'occasion de la célébration de la Journée de l'Afrique mercredi, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a jugé nécessaire de donner davantage de pouvoir et d'opportunités aux jeunes Africains pour garantir une croissance économique durable.

L'Afrique est le continent le plus jeune de la planète : 70% de sa population est âgée de moins de 30 ans. « Malgré des avancées en termes d'éducation et de croissance économique, les progrès restent fragiles, les inégalités restent répandues et les jeunes Africains sont confrontés à de grandes difficultés pour trouver des emplois décents et participer à la prise de décisions », a noté Ban Ki-moon dans un message.

Le thème de la Journée de l'Afrique cette année est : « Accélérer l'autonomisation de la jeunesse pour un développement durable ».

Le Secrétaire général a relevé qu'en Afrique du Nord, le manque de libertés a été l'un des facteurs qui a conduit les jeunes à descendre dans la rue pour réclamer du changement. « Autonomiser la jeunesse est crucial pour une croissance économique durable et une gestion durable des écosystèmes et des ressources de la Terre ; clairement le défi pour de nombreux pays maintenant est de prêter attention à un progrès politique durable », a-t-il dit.

Il a rappelé que le continent africain avait connu une décennie de croissance économique rapide et que les économies qui croissaient le plus rapidement dans le monde se trouvaient en Afrique sub-saharienne. Il a noté également que l'Afrique a fait des progrès dans la consolidation de la démocratie. « Les Nations Unies continueront de soutenir les efforts de la population africaine afin de réaliser son droit à choisir elle-même ses dirigeants et à garantir que les élections mènent à la paix, non pas à la violence », a-t-il ajouté.

En cette Journée de l'Afrique, Ban Ki-moon se trouvait jeudi sur le continent africain, en Ethiopie. Sa visite dans ce pays est notamment consacrée à mobiliser les efforts globaux pour réduire les taux de mortalité maternelle et infantile, alors que les progrès dans ce domaine ont été plus lents que dans d'autres.

« Notre nouvelle Stratégie globale pour la santé des femmes et des enfants est destinée à sauver des millions de vies en réunissant tous les partenaires pertinents et en augmentant ce qui fonctionne, y compris de nombreuses stratégies africaines », a-t-il déclaré.

De son côté, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a présenté mercredi son nouvel Atlas de l’eau en Afrique qui détaille l’état des ressources en eau du continent.

Cet atlas de 326 pages contient plus de 100 images satellite, 225 cartes, 500 graphiques et 250 photos et fournit un bref résumé de la situation en matière d’eau et les progrès dans chaque pays en ce qui concerne les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Pour sa part, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) organise tout au long de la semaine des projections, des expositions et des débats thématiques sur l’Afrique avec une attention particulière portée au rôle des femmes et de la jeunesse dans la Renaissance africaine et la construction de la paix.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.