Burundi : un expert de l'ONU salue la création d'une commission sur les droits de l'homme

24 mai 2011

L'Expert indépendant de l'ONU sur la situation des droits de l'homme au Burundi, Fatsah Ouguergouz, a salué les progrès effectués par les autorités du pays, notamment la récente mise en place d'une Commission nationale indépendante des droits de l'homme en charge d'enquêter sur les exécutions extra judicaires et les violations des droits de l'homme.

L'expert de l'ONU a effectué récemment une visite au Burundi, une visite au cours de laquelle il a rencontré la plupart des membres de la Commission.

« Je leur ai rappelé que cette Commission sur les droits de l'homme, longuement attendue, a été dotée d'un vaste mandat afin d'enquêter sur les violations des droits de l'homme et pour que la population burundaise et la communauté internationale soient en mesure de voir la Commission jouer un rôle clé dans la promotion et la protection des droits de l'homme dans le pays », a déclaré M. Ouguergouz dans un communiqué.

L'élection des membres de la Commission nationale indépendante des droits de l'homme au Burundi est l'aboutissement d'un processus entamé en décembre 2006, qui a connu plusieurs étapes décisives dont la promulgation de la loi n°1/04 du 5 janvier 2011.

Le 20 mai dernier, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU au Burundi et Chef du Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), Karin Landgren, a aussi salué l'élection par l'Assemblée nationale du Burundi, le 19 mai 2011, des membres de la Commission nationale indépendante des droits de l'homme (CNIDH) et de son Bureau.

M. Ouguergouz a également salué la libération du journaliste et défenseur des droits de l'homme, Jean-Claude Kavumbagu, détenu depuis le mois de juillet 2010. Il espère que cette libération mènera à une diminution des intimidations et des pressions à l'encontre des journalistes et des défenseurs de droits humains.

« Mes inquiétudes se portent sur la récente augmentation des meurtres extrajudiciaires allégués et j'exhorte les autorités à enquêter sur les violations des droits de l'homme sans délai », a-t-il dit. « Le gouvernement doit démontrer ses engagements pour combattre l'impunité ».

L'expert indépendant a aussi rencontré des représentants de la société civile à Bujumbura, la capitale du pays, où il a visité la prison de Ngozi. Il a appelé les autorités à prendre les mesures nécessaires pour remédier à la situation des prisonniers, notamment en évitant la détention des individus qui ne présentent pas un danger pour la société.

Fatsah Ouguergouz présentera son rapport d'enquête lors de la prochaine session du Conseil des droits de l'homme au mois de juin prochain.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Burundi : l'ONU salue l'élection des membres de la Commission des droits de l'homme

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU au Burundi et Chef du Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), Karin Landgren, a salué vendredi l'élection par l'Assemblée nationale du Burundi, le 19 mai 2011, des membres de la Commission nationale indépendante des droits de l'homme (CNIDH) et de son Bureau.