Népal : l'ONU appelle à mettre fin à l'impasse politique

23 mai 2011

Alors que la date butoir pour adopter une nouvelle Constitution au Népal est le 28 mai, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est inquiété lundi de l'impasse politique et a appelé les principaux acteurs politiques népalais à faire les compromis nécessaires pour achever la rédaction de cette Constitution.

Le Secrétaire général est préoccupé par le fait « qu'il n'y ait pas encore d'accord sur les questions importantes qui divisent les parties, à savoir l'intégration et la réinsertion des anciens combattants maoïstes et des aspects clés de la Constitution », a dit son porte-parole dans une déclaration.

Ban Ki-moon a discuté récemment de la situation avec le Premier ministre népalais Jhala Nath Khanal et le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, B. Lynn Pascoe, a parlé au téléphone avec les dirigeants du Parti communiste unifié du Népal-Maoïste (UCPN-M) et du Congrès népalais (NC) pour encourager les dirigeants népalais à agir de manière efficace dans ce moment critique.

« Le Secrétaire général souligne qu'il incombe plus que jamais aux acteurs politiques clés de montrer leurs qualités de dirigeant et d'effectuer les compromis nécessaires pour préserver le processus de paix et achever la rédaction de la nouvelle Constitution », a ajouté son porte-parole.

Les Nations Unies ont retiré le 15 janvier 2011 leur Mission au Népal (MINUNEP). Créée en 2007, après l'Accord de paix entre le gouvernement et les maoïstes qui a mis fin en 2006 à une guerre civile ayant fait plus de 13.000 morts, la MINUNEP était chargée de surveiller la gestion des armes et des armées népalaise et maoïste.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.