L'Ambassadeur de bonne volonté Edward Norton plaide pour la protection des forêts

Edward Norton
Edward Norton

L'Ambassadeur de bonne volonté Edward Norton plaide pour la protection des forêts

A l'occasion de la Journée internationale de la biodiversité qui sera célébrée dimanche 22 mai, l'Ambassadeur de bonne volonté des Nations Unies pour la biodiversité et acteur américain Edward Norton a plaidé pour la protection des forêts et dénoncé la logique des gains économiques à court terme qui menace les écosystèmes.

A l'occasion de la Journée internationale de la biodiversité qui sera célébrée dimanche 22 mai, l'Ambassadeur de bonne volonté des Nations Unies pour la biodiversité et acteur américain Edward Norton a plaidé pour la protection des forêts et dénoncé la logique des gains économiques à court terme qui menace les écosystèmes.

« Nous les détruisons pour faire de la place pour la production de bœuf, la production de soja, la production d'huile de palme », a-t-il dit au sujet des forêts, dans un entretien avec le Centre d'actualités de l'ONU à New York.

« Alors que nous comprenons désormais clairement que la déforestation est responsable pour près d'un cinquième de l'ensemble des émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, nous réalisons aussi son impact sur la perte de biodiversité », a-t-il ajouté. Les écosystèmes forestiers représentent une source de revenus importante pour les gens pauvres à travers le monde, a-t-il noté. « Aussi, quand on abat une forêt pour réaliser 'des gains économiques' pour un certain type d'industrie, on anéantit des revenus significatifs que les gens pauvres extraient des forêts d'une manière durable. »

« Quand nous abattons des forêts pour réaliser des gains économiques à court terme, il est de plus en plus clair que nous créons un certain appauvrissement », a-t-il ajouté.

La Journée internationale de la biodiversité s'inscrit cette année dans le cadre de l'Année internationale des forêts.

En tant qu'Ambassadeur de bonne volonté de l'ONU pour la biodiversité, Edward Norton s'est rendu en février et en mars 2011 au Rwanda et au Kenya pour visiter des projets soutenus par les Nations Unies et destinés à préserver l'environnement.

Il se souvient notamment de sa rencontre avec le gestionnaire d'un projet de conversion de purin en méthane par des petits producteurs de lait sur les pentes du Mont Kenya. Ce projet, soutenu par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), permet à ces petits producteurs de réduire, voire d'éliminer, leur utilisation de bois comme source d'énergie. Au lieu de cela, le méthane produit leur permet d'alimenter en électricité leurs fermes.

« Vous pouviez voir son visage briller alors qu'il parlait de la façon dont ils ont développé ce système », a expliqué l'acteur.

Edward Norton considère qu'il a pour responsabilité d'expliquer aux gens combien il est important de préserver la biodiversité et de protéger les forêts.

« Je pense que l'idée de biodiversité est un concept très abstrait pour beaucoup de gens. Je pense qu'il s'agit d'un défi très important en termes de communication. Il est très important de trouver des moyens pour faire comprendre aux gens pourquoi la biodiversité est importante pour eux. Ma profession est d'être un conteur d'histoires. Je pense que je peux raconter quelque chose aux gens à ce sujet », a-t-il dit dans cet entretien au Centre d'actualités de l'ONU.

Deux fois nominés aux Oscars, Edward Norton est un acteur de renommée internationale pour ses rôles dans « Tout le monde dit I love you » (Woody Allen), « Fight Club », « Kingdom of Heaven », « L'Illusionniste » ou « L'Incroyable Hulk ». Nommé Ambassadeur de bonne volonté de l'ONU pour la biodiversité en juillet 2010, l'acteur milite depuis longtemps pour l'environnement.