Burundi : l'ONU salue l'élection des membres de la Commission des droits de l'homme

20 mai 2011

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU au Burundi et Chef du Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), Karin Landgren, a salué vendredi l'élection par l'Assemblée nationale du Burundi, le 19 mai 2011, des membres de la Commission nationale indépendante des droits de l'homme (CNIDH) et de son Bureau.

Mme Landgren félicite par la même occasion « la Représentation nationale, particulièrement son bureau et la commission ad hoc de sélection, pour l'assiduité qui a caractérisé le processus de sélection et de désignation des Commissaires », souligne le BNUB dans un communiqué.

La Représentante spéciale note avec satisfaction que l'exigence de pluralisme énoncée par les Principes de Paris au sujet de la constitution des Institutions nationales des droits de l'homme ait été prise en compte par le Parlement burundais dans la constitution de la liste des 7 commissaires, et que les divers équilibres, notamment régionaux, ethniques et de genre prévus par la loi n'ont pas été occultés.

Tout en affirmant que l'élection des membres de la Commission augure la mise en place effective de la CNIDH, Mme Landgren a ajouté que le BNUB est disposé à accompagner la Commission à cette étape cruciale d'installation et d'opérationnalisation. Elle a souhaité à cet effet que les dispositions adéquates soient prises afin de permettre à la Commission de commencer très prochainement la mise en oeuvre de son mandat.

L'élection des membres de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme au Burundi est l'aboutissement d'un processus entamé en décembre 2006, qui a connu plusieurs étapes décisives dont la promulgation de la loi n°1/04 du 5 janvier 2011.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Burundi : des progrès en matière de justice et de droits de l'homme, selon l'ONU

La situation au Burundi connaît depuis cinq mois une évolution positive, « notamment en matière de justice transitionnelle, des droits de l'homme et des lois régissant les partis politiques », a affirmé mardi devant le Conseil de sécurité, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour ce pays, Karin Landgren.