Darfour : la MINUAD enquête sur de nouvelles frappes aériennes

Darfour : la MINUAD enquête sur de nouvelles frappes aériennes

Un convoi de la MINUAD au Darfour.
Les forces armées soudanaises ont mené une nouvelle série de frappes aériennes contre un village du Darfour, mardi après-midi, a indiqué mercredi la Mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour (MINUAD), qui a envoyé un groupe de casques bleus sur place afin de recueillir des informations.

L'aviation du gouvernement soudanais a frappé le village de Sukamir, à environ 100 kilomètres au nord d'El Fasher, la capitale de l'Etat du Darfour-Nord, mardi après-midi. La MINUAD a indiqué qu'un groupe de casques bleus basé dans la ville voisine de Kuma avait été envoyé à Sukamir pour tenter de recueillir des informations sur les victimes et les personnes déplacées par ces frappes aériennes.

Les attaques ont eu lieu deux jours après que les forces gouvernementales ont mené des frappes aériennes dans l'Etat du Darfour-Sud, bombardant la ville de Labado et le village d'Esheraya.

Le gouvernement soudanais a suspendu les vols de la MINUAD dans de nombreuses zones du Darfour-Nord, invoquant des raisons de sécurité. Dans le Darfour-Sud, les déplacements des travailleurs humanitaires ont été restreints, notamment ceux des agences humanitaires de l'ONU et de la MINUAD, le gouvernement invoquant des raisons de sécurité et le déroulement d'opérations militaires.

Le Darfour est ravagé par les conflits et les déplacements de population à grande échelle depuis 2003 et le début des combats entre les rebelles, les forces gouvernementales et ses milices alliées. Environ 300.000 personnes ont été tuées et 2,7 millions déplacées.