Ouverture d'une conférence sur les élections et la stabilité en Afrique de l'Ouest

Ouverture d'une conférence sur les élections et la stabilité en Afrique de l'Ouest

Récolte de riz en Afrique de l'Ouest.
Une conférence régionale ayant pour le thème les élections et la stabilité en Afrique de l'Ouest a débuté mercredi à Praia, au Cap Vert, afin d'évaluer l'impact des processus électoraux sur la stabilité de la région et leurs conséquences en matière de prévention des conflits et de consolidation de la paix.

Dans un communiqué, le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest estime « que les élections demeurent des moments de vulnérabilité politique et sociale souvent entachés de fortes tensions voire de violences malgré les progrès significatifs enregistrés dans l'organisation d'élections paisibles et crédibles en Afrique ».

Les participants à la conférence, qui doit se dérouler du 18 au 20 mai, vont « examiner les principaux défis à la stabilité politique lors des processus électoraux » et « formuler des recommandations en vue de soutenir les Etats d'Afrique de l'Ouest, notamment ceux où des scrutins sont prévus pendant la période 2011-2013 », a ajouté le Bureau de l'ONU dans la région.

Une évaluation de la mise en œuvre du Protocole de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sur la démocratie et la bonne gouvernance dix ans après son adoption sera menée ainsi que l'analyse critique des élections récentes en Afrique de l'Ouest. La conférence abordera ensuite des questions telles que le mode de financement des élections, le fonctionnement des commissions électorales, la gestion du contentieux électoral, le rôle des médias et du secteur de la sécurité, les droits de l'homme et la question du genre ainsi que l'appui des Nations Unies et de la communauté internationale aux processus électoraux.

Une centaine de participants participent à cette conférence, y compris des personnalités de haut niveau et des représentants de gouvernements, de commissions électorales, de conseils constitutionnels, de forces de sécurité, des médias, de la société civile et d'organisations régionales et internationales.

La conférence est organisée sous l'égide du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest (UNOWA) en collaboration avec le gouvernement du Cap Vert, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), avec le soutien du Département des affaires politiques de l'ONU et de sa Division électorale, de la CEDEAO, de l'Union Africaine, de l'Organisation de la francophonie (OIF) et de l'Union européenne.