Le TPIR condamnent quatre officiers rwandais pour le génocide de 1994

17 mai 2011

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) basé à Arusha, en Tanzanie, a condamné mardi quatre officiers rwandais, dont l'ancien chef de l'armée rwandaise Augustin Bizimungu, pour leur implication dans le génocide au Rwanda en 1994.

Augustin Bizimungu a été reconnu coupable notamment de génocide, crimes contre l'humanité, extermination et viols, et a été condamné à 30 ans de prison.

Augustin Ndindiliyimana, qui était le chef de la gendarmerie nationale, a été condamné pour génocide et crimes contre l'humanité. Il a été relâché car il a été condamné à une peine de prison qu'il a déjà servie en attente du procès depuis son arrestation en Belgique le 29 janvier 2000.

François-Xavier Nzuwonemeye, qui était commandant du bataillon de la Reconnaissance (RECCE), a été juge coupable de crimes contre l'humanité, de même que Innocent Sagahutu, qui était capitaine et numéro deux de ce bataillon RECCE. Ils ont tous les deux été condamnés à 20 ans de prison

MM. Nzuwonemeye et Sagahutu ont par ailleurs été juges coupables d'avoir ordonné l'assassinat de la Première ministre Agathe Uwingiliyimana et d'être responsables, en tant que supérieurs hiérarchiques, de l'assassinat de soldats belges de la Mission des Nations Unies pour l'assistance au Rwanda (MINUAR).

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda a été établi par une résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies afin de poursuivre en justice les planificateurs et les responsables du génocide au Rwanda en 1994. Près de 800.000 Tutsis et Hutus modérés ont été tués entre avril et juin 1994, après l'attentat qui avait coûté la vie au président Juvénal Habyarimana.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Dispositif créé pour clore les travaux des tribunaux pour l'ex-Yougoslavie et le Rwanda

Le Conseil de sécurité a adopté mercredi une résolution créant un « Mécanisme international » chargé d'exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux internationaux pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) et pour le Rwanda (TPIR).