Soudan : quatre Casques bleus blessés dans une attaque à Abyei

10 mai 2011

Quatre Casques bleus de la Mission des Nations Unies pour les Soudan (MINUS) ont été blessés par balle en patrouillant mardi à 25 kilomètres au nord d'Abyei, une zone en proie à des affrontements violents depuis plusieurs mois.

« Les quatre blessés, dont l'un est dans un état grave, ont été évacués au centre médical d'Abyei. La MINUS condamne fermement cette attaque délibérée et a lancé une enquête sur l'incident », a fait savoir mardi la Mission de maintien de la paix par communiqué.

L'incident survient alors que les parties aux conflits se sont accordées lundi pour retirer les troupes non autorisées de la zone d'Abyei et pour déployer l'unité mixte de sécurité comme prévu par les Accords de Kadugli des 13 et 17 janvier 2011 et par l'Accord d'Abyei du 4 mars dernier.

La région, riche en pétrole, doit décider de son rattachement au Nord ou au Sud-Soudan. L'Accord de paix global de 2005 qui a mis fin à la guerre civile entre le Nord et le Sud du Soudan prévoyait l'organisation à Abyei en janvier d'un référendum d'autodétermination, en même temps que celui sur l'autodétermination du Sud-Soudan. Faute d'accord sur la composition d'une commission électorale, le scrutin a été reporté, avant que de nouveaux affrontements n'éclatent.

De leur côté, les électeurs du Sud-Soudan ont voté en janvier, à une écrasante majorité, pour la sécession. Après une période de transition, l'indépendance doit formellement entrer en vigueur en juillet 2011.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan : l'ONU salue l'accord sur le retrait des forces armées à Abyei

La Mission des Nations Unies pour le Soudan (UNMIS) a salué lundi l'accord de retrait de troupes dans la région d'Abyei et le déploiement immédiat de l'unité mixte de sécurité dans la zone, en proie à des affrontements armés depuis plusieurs mois.