Le chef de l'ONU appelle Israël à négocier avec les Palestiniens une solution à deux Etats

Le chef de l'ONU appelle Israël à négocier avec les Palestiniens une solution à deux Etats

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.
Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé vendredi le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, à négocier un accord « historique » avec les Palestiniens afin qu'une solution puisse voir le jour par l'établissement de deux Etats vivant côte-à-côte dans la paix et la sécurité.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé vendredi le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, à négocier un accord « historique » avec les Palestiniens afin qu'une solution puisse voir le jour par l'établissement de deux Etats vivant côte-à-côte dans la paix et la sécurité.

Lors d'une conversation téléphonique avec Benjamin Netanyahu, Ban Ki-moon a indiqué vendredi qu'il est « urgent de surmonter l'impasse dans laquelle les négociations entre Israéliens et Palestiniens se trouvent », a fait savoir vendredi son porte-parole par communiqué. « Les dérapages continus ne servent pas les intérêts des deux parties », a-t-il ajouté.

Il a souligné que parvenir « à négocier une solution à deux Etats aussi vite que possible est dans l'intérêt des peuples israélien et palestinien ». Le Secrétaire général souhaite qu'Israël prenne les mesures nécessaires « pour avancer vers un accord historique avec les Palestiniens ».

Sur les conséquences de l'accord de réconciliation récemment signé entre les deux principales factions palestiniennes, le Hamas et le Fatah, Ban Ki-moon a noté que les Nations Unies ont constamment soutenu « l'unité palestinienne sous la direction du Président Abbas et dans le cadre de travail de l'Initiative de paix Arabe et de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) ainsi que dans les respect des positions du Quatuor (Etats-Unis, Russie, Union européenne, ONU) ».

Il a également indiqué que « l'unité palestinienne commence seulement maintenant et qu'il serait préférable de l'évaluer dans son évolution ».

La semaine dernière des représentants du Fatah et du Hamas ont signé un accord de réconciliation, sous l'égide de l'Egypte prévoyant la formation d'un gouvernement d'unité nationale et la tenue d'élections présidentielles et législatives dans un an.

Les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens sont dans l'impasse depuis le mois de septembre 2010 après qu'Israël a refusé de prolonger le gel de la colonisation dans les Territoires palestiniens occupés.