Brésil : une experte de l'ONU inquiète des expulsions en vue des JO de 2016

26 avril 2011

Alors que le Brésil s'apprête à organiser la Coupe du monde de football en 2014 et les Jeux Olympiques en 2016, la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur le droit à un logement convenable, Raquel Rolnik, a exprimé mardi son inquiétude sur les déplacements et expulsions de populations qui pourraient constituer des violations des droits de l'homme.

« Je suis particulièrement inquiète sur ce qui semble être une tendance d'un manque de transparence, de consultation, de dialogue, de négociation juste et de participation des communautés affectées dans le processus d'expulsions mis en œuvre ou planifié relatif à la Coupe du monde et aux Jeux Olympiques », a déclaré Mme Rolnik citant notamment les villes de Sao Paulo, Rio de Janeiro, Belo Horizonte, Curitiba, Porto Alegre, Recife, Natal et Fortaleza où des travaux ont démarré pour l'organisation des deux grands événements sportifs.

Selon la Rapporteuse spéciale, de nombreuses expulsions ont été effectuées sans que les familles concernées aient été informées sur leur sort. Elle a déploré le manque de planification et d'alternatives proposées par les autorités pour reloger les populations déplacées.

« Je suis également extrêmement inquiète sur la compensation limitée qui est offerte aux communautés affectées, à laquelle vient s'ajouter l'augmentation des prix immobiliers dans les quartiers où se dérouleront les évènements », a déclaré Raquel Rolnik.

Par exemple, dans la ville de Belo Horizonte, 2.600 personnes sont menacées d'expulsion et de nombreuses autres communautés de Rio et de Sao Paulo sont également en danger.

« J'appelle les autorités nationales, fédérales et municipales à introduire dans les projets relatifs à la Coupe du monde et aux Jeux olympiques un dialogue transparent avec la société brésilienne, particulièrement lorsque les populations sont directement touchées », a insisté la Rapporteuse spéciale.

« Le gouvernement devrait adopter un plan garantissant que l'organisation de la Coupe du monde et des Jeux Olympiques soit un projet social et environnemental positif, évitant les violations des droits de l'homme, y compris le droit à un logement adéquat. C'est une garantie fondamentale que ces deux mégas événements doivent promouvoir dans le respect des droits de l'homme et laisser un héritage positif au Brésil », a-t-elle conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La pauvreté en Amérique latine a diminué en 2010

La pauvreté et l'extrême pauvreté ont diminué en Amérique Latine en 2010 grâce à la reprise économique robuste dans la plupart des pays de la région, conclut un rapport publié mardi par la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEALC).